Brice Laccruche Alihanga est un prisonnier politique abandonné par la France, selon le Canard Enchaîné

Le Canard enchaîné, l’hebdomadaire français satirique et d’enquête, a dans sa livraison du 04 mai 2022, estimé que l’ancien tout puissant Directeur de Cabinet du Président de la République Brice Laccruche Alihanga, « détenu sans jugement et en isolement absolu à la prison centrale de Libreville » depuis le 7 novembre 2019  est un prisonnier politique comme son frère Gregory Laccruche Alihanga, tous les deux, insinue-t-il,  sont abandonnés  par la France, leur pays d’origine.

« Que fait le Quai d’Orsay pour ces deux binationaux nés en France ? Le Consulat se borne à des visites à minimales », a critiqué le journal français dans un article intitulé : « Gabon : Frères victimes de la Françafrique ».

Selon le Canard Enchainé le consulat de France a véritablement abandonné ses ressortissants alors que « pourtant il doit,  selon la loi, s’assurer du respect des droits de l’homme et de la défense concernant ses ressortissants ».


Ex-Directeur de Cabinet d’Ali Bongo, « BLA » pour les intimes, est poursuivi pour des faits supposés de détournement des deniers publics.  Il s’agit d’un motif fallacieux selon les conclusions de l’enquête contradictoire du groupe de travail de l’ONU sur la détention arbitraire qui avait demandé la libération de Brice et son frère Gregory.

L’isolement total prolongé de BLA, dépassant 15 jours tel que requis par la loi, est « assimilé à de la torture », selon la juge Française Elodie Meryanne qui instruit une plainte des deux frères et a convoqué récemment plusieurs officiels gabonais, rapporte l’hebdomadaire français.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.