PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Législatives 2018 : Ndong Meyo veut chasser la famille Ntoutoume Emane dans le 5ème arrondissement de Libreville

Législatives 2018 :  Ndong Meyo veut chasser la famille Ntoutoume Emane dans le 5ème arrondissement de Libreville
PUB ZONE ACTU

 Raymond-Placide Ndong Meyo sur la terre de ses ancêtres à Lalala @ GMT

 

Libreville, 17 février (Gabonactu.com) – Le  ministre délégué aux Affaires étrangères, Raymond-Placide Ndong Meyo a annoncé récemment sa candidature aux prochaines législatives 2018 pour briguer le  2ème siège du 5ème arrondissement de Libreville, un siège considéré comme confisqué  durant plus d’un demi-siècle par la famille de l’ancien baron du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Jean François Ntoutoume Emane, devenu farouche opposant au régime.

 

 

«Je voudrais vous confirmer ma candidature aux législatives», a annoncé M. Ndong Meyo lors  d’une causerie politique à Lalala- À -Droite, un quartier populeux du 5ème arrondissement de la capitale gabonaise.

Ndong Meyo communiant avec son électorat @ GMT

Au cours de cet échange, l’ancien hiérarque du Rassemblement pour le Gabon (RPG) du père Paul Mba Abessolo a édifié les populations de son fief politique sur la nécessité de changer le paradigme, en prônant les valeurs « d’Unité et de Partage ».

 

       

«Il ne faut plus vivre dans les clans. Il faut bannir le discours qui consiste à dire “je suis contre un tel ou contre un tel autre”, cela ne va nous entraîner que vers la chute», a-t-il exhorté. Jeunes, et Notables de Lalala ont assisté nombreux à cette causerie aux allures d’un meeting.

 

Pour vaincre le signe indien de la famille Ntoutoume Emane, Raymond-Placide Ndong Meyo a lancé une série de consultation avec les habitants du quartier. Le but visé, élaboré des projets communautaires pertinents de développement à proposer aux gouvernants.

 

Jean François Ntoutoume Emane, ancienne éminence grise du pouvoir a régné en maître absolu dans le 5ème arrondissement. Il était élu député plusieurs fois avant de « confier » le siège à sa nièce Gizèle Abegué, actuelle députée du PDG qui ne serait plus en odeur de sainteté avec sa base.

 

Camille Boussoughou

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email