«Après 13 ans de gestion calamiteuse du Gabon, le pouvoir en place est à bout de souffle » (Alexandre Barro Chambrier)

Le Président du RPM, Alexandre Barro Chambrier durant le discours commémorant  du 5ème anniversaire de son parti le 09 juillet à Libreville © Gabonactu.com

Le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition), Alexandre Barro Chambrier a dans son discours commémorant le 09 juillet 2022 le 5ème anniversaire de son parti, estimé que le régime d’Ali Bongo Ondimba qui traine un bilan plus que négatif  n’a plus rien à proposer au peuple gabonais englué dans une précarité sans précédent.  

«Après 13 ans de gestion calamiteuse du Gabon, le pouvoir en place est à bout de souffle », a indiqué  M. Barro Chambrier, réfutant au passage, la «  fatalité » qui doit  condamner indéfiniment  la population gabonaise dans la « misère et la précarité ».


Quelques cadres militants du RMP ovationnant leur leader © Gabonactu.com
Quelques cadres militants du RPM ovationnant leur leader © Gabonactu.com

Plus d’un an bientôt, Alexandre Barro Chambrier occupe le terrain en initiant une série des périples à Libreville comme à l’arrière-pays pour implanter son parti. L’opposant qui s’estime comme une alternative au pouvoir actuel, est candidat pressenti à l’élection présidentielle de 2023.

« Il nous appartient donc de bien nous préparer afin de relever les importants et immenses défis qui nous attendent », a-t-il lancé.

Porté sur les fonts baptismaux le 09 juillet 2017, le RPM, qui jadis avait la dénomination du Rassemblement  héritage et modernité  (RHM)  a obtenu son récépissé définitif de déclaration de Parti Politique, le 25 mars 2022, après une longue période bras de fer entre camarades de lutte, en l’occurrence Michel Menga M’Essone et Serge Maurice Mabiala, deux (02) députés ayant fait défection  sur les sept (07) que compte ce parti disposant  également de plusieurs élus locaux.

Le rassemblement pour la patrie et la modernité se définit comme une formation politique de « l’opposition patriotique » qui s’oppose  « à la montée de l’injustice, au dévoiement des libertés et à la régression de notre pays ».

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.