Législatives 2018 : Patricia Tayé Zodi à la conquête du 4ème arrondissement de Libreville

Patricia Tayé Zodi, candidate du CLR au 4e arrondissement de Libreville@Gabonactu.com

Libreville, 1er Septembre  (Gabonactu.com) – La candidate du centre des libéraux réformateurs (CLR), Patricia Tayé zodi s’est lancée dimanche à la conquête des voix du 4ème arrondissement de Libreville, afin de sortir lesdites populations des maux qui minent leur quotidien, en leur proposant l’offre politique du CLR basée sur une gouvernance participative. 
 
« Je suis venue demander le soutien de mes parents. Je ne suis pas ici pour vous flatter, je suis là avec un message simple, celui du changement ; le vrai changement.  Car, il s’agit de restituer le 4ème arrondissement à ceux-là qui sont fils et filles de cet arrondissement, parce que nous pensons que tout le monde a un mot à dire par rapport au développement de cet arrondissement », a indiqué la candidate du CLR, Patricia Tayé zodi
 

Jean Boniface Asselé, président du CLR, 1er soutient de Patricia Tayé Zodi@Gabonactu.com

Indignée par les conditions de vie des populations du 4ème arrondissement, la candidate du CLR a invité son auditoire à plus de responsabilité dans le choix du candidat qu’ils devront élire le 6 octobre. L’état de promiscuité et de précarité dans lesquels ils vivent est la marque de l’incompétence de ceux qui, depuis plusieurs années, ont dirigé l’arrondissement.
 
« Est-ce que les gens qui  viennent vous voir dorment aussi dans les  moustiques? Vivent-ils dans les marécages? Mais pourquoi vous les votez? Si c’est ce qu’ils ont fait, maintenant vous avez le pouvoir. Punissez-les, car il est inadmissible que des hommes vivent dans de telles conditions en pleine capitale », a ajouté le président du CLR Jean Boniface Assélé, venu porter main forte à sa candidate.
 
Aussi, Patricia Tayé Zodi a-t-elle interpelé les habitants des Akébé à ne pas embrasser les discours qui divisent les gabonais. Mais de voter le 6 octobre pour le développement de l’arrondissement que propose le CLR.
 
Par ailleurs, les ambitions du CLR s’articulent autour du développement du 4e arrondissement, de la conquête de la mairie de Libreville et l’obtention d’une dizaine de députés à l’Assemblée nationale, du nombre desquels Patricia Tayé Zodi.


  Eudes Rinaldy


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.