10 Experts africains dont un gabonais mandatés pour réfléchir sur la relance du secteur minier malgré le coronavirus

Exploitation de manganèse à ciel ouvert au Gabon © Archives Gabonactu.com

Quelques dix experts africains dont un gabonais ont été mandaté par l’Institut Africain de Développement Minier (MADI) pour réfléchir sur la relance du secteur minier malgré la pandémie du coronavirus qui a paralysé le secteur.

Il y a quelques jours, ces experts ont participé à une visioconférence pour partager leurs expériences sur ce sujet. Le thème de cette e-conférence était : « politique minière, cadre légal et réglementaire du secteur minière africain : problématiques, défis et solutions ».

Le juriste Gabonais, Valery Nzogue Angone devenu expert africain du secteur minier a, à ce titre, exposé sur la problématique de l’accélération de la Vision Minière Africaine, adoptée par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA.

Dans son exposé, l’expert africain a mis en relief les indicateurs de performance qui permettent d’évaluer l’effectivité de la vision minière du continent.

Valéry Nzogue Angone n’a pas manqué de souligner les progrès réalisés par le Gabon pour matérialiser cette Vision, notamment les innovations du nouveau Code minier, un texte qui privilégie le principe du gagnant-gagnant tel que voulu par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.

L’objectif pour Gabon est d’accroître les revenus de l’Etat grâce à l’exploitation de ses minerais, a-t-il précisé.

Le Gabon est l’un des principaux producteurs de manganèse dans le monde. Sa production a atteint environ 5 millions de tonnes en 2019. Elle aurait largement dépassé ce cap si la pandémie du Covid-19 n’a pas ralenti les activités.

Jeannice Ondo Nguema, collaboration particulière

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.