Une militante du PDG fâchée contre les nouvelles nominations dans son parti

La camarade Karine Arissani n’est pas contente des nouvelles nominations intervenues au sein de son parti le  PDG ©  Facebook AK

Karine Arissani, militante très engagée au sein du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), a vertement remis en cause  sur page Facebook certaines nominations prises par le président de ce parti, Ali Bongo Ondimba, par ailleurs Chef de l’Etat. Bien que nommée au poste bien honorifique de simple membre de la Chancellerie  de l’ordre du parti, le chef des soldats têtus » ne cache pas sa colère sur le retour en grâce dans les postes stratégiques de certains camarades qu’elle considère comme des traites qui n’ont pas  mouillé le maillot pour « le patron » durant la période crise.
Voici l’intégralité de son ras-le-bol
« Ce qui me lie au DCP, #Ali #BONGO #ONDIMBA est plus FORT qu’ une nomination car ce que le PDG et les BONGO ont fait pour moi et ma famille est plus fort que tout. Dans la vie, il faut savoir être loyal, fidèle et reconnaître un bienfait.
Je parle pour moi et pour tous les soutiens du PATRON..Mon phone va exploser car beaucoup sont en colère, ont décidé de quitter le parti et pour d’autres de se mettre à l’ écart.
Peut être que ce qui va me tuer dans ma vie, c’est ma franchise, ma loyauté, mon franc parler, l’amour envers mon pays et l’amour envers mes compatriotes.
Dans ce pays les personnes honnêtes, loyales, veridictes non pas leur place au pays.
On ne discute pas les choix du chef certes, mais un bon collaborateur est celui qui sait dire la vérité au chef tout en lui faisant comprendre les enjeux et surtout la vérité dans le respect.
Nous n’ avons pas la possibilité de voir le PATRON , il ne nous reste que ce canal.
Nous nous demandons si cela n’ a pas été fait pour décourager les VRAIX soutiens du PATRON?
Certaines nominations passent mais d’ autres nous laissent sans voix et attendez vous à un découragement de certains soutiens du PATRON.
Est ce que les soutiens du PATRON méritent d’être écartés de cette manière? Comment des camarades qui ont brillé par l’arrogance, le mépris peuvent revenir au secrétariat exécutif y compris dans les démembrements en y emmenant les leurs et dans un esprit de revanche? Des camarades pour certains qui sont responsables des maux du 1er mandat? Vous êtes allés dire quoi au DCP? Vous lui avez dit quoi? Que vous êtes forts? Que vous êtes populaires? Que vous maîtrisez la base? Mon dieu ce n’est pas possible!!!
Quoi c’ est un vent de vengeance? Des personnes qui avaient peur ouvertement de parler du PATRON?
Vous étiez où pour parler et défendre le PATRON quand il était malade? Vous étiez où pour ouvertement combattre l’AJEV? Vous étiez où quand il fallait aller défendre le PATRON sur le terrain durant son absence? Lorsque la galaxie AJEV est tombée, combien nous étions pour soutenir ouvertement le PATRON? Beaucoup d’ entre vous avez été vomi par la base et vous osez revenir? 😡😡😡
Où sont les camarades Yan Daguino, Luis Enié, Gabin Yalanzele, Hervé Linga, Randy noel Ekwaghé, Martinien Moungala, Gilchrist Mve Messa, Darlene Amyra, Lucien Mbenangoye, Bechir Pemengoye, Dagobert Tsoumou, Henri de bifoun, Ulrich Outou,Asez Meyong, Annette Ngoukou, crepin Godwock, Fred Stevy Gustave Maissa , Brandon Yuma,, judes Petry Dibaka etc… car la liste est longue.
Merci de nous avoir fait comprendre que nous ne valons rien.Merci de nous décourager et merci de nous avoir fait comprendre que nous ne sommes rien.
Nous allons continuer à soutenir le PATRON autrement. Nous ne pouvons pas commettre les mêmes erreurs!!! Nous devons aider le PATRON. Nous devons penser aux autres au détriment de nous et nos parents d’ abord.
Les soldats têtus, nous sommes, nous restons et nous demeurerons des ALIÎSTES, c’ est à dire des soutiens d’ Ali BONGO ONDIMBA et son épouse car un engagement est un engagement.
Cette publication va me valoir peut être mon exclusion du parti et peut-être mon évinction au sein de l’ ARTF mais désolé, c’ est trop FORT.
Continuez ainsi…»




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.