Une bonne « samaritaine » kidnappe un bébé au CHU de Libreville

Une présumée tante a kidnappé un bébé (une fille) au Centre hospitalier et universitaire de Libreville (CHUL) au moment où la maman du bébé s’est rendue à l’administration pour les formalités de sortie de l’hôpital du nouveau-né, explique le CHUL dans un communiqué parvenu à la rédaction de Gabonactu.com

Lire le texte intégral qui donne des maux de tête car la « bonne samaritaine » qui a accompagné à l’hôpital une femme qui a accouché son bébé seule la nuit chez elle n’était pas la tante mais une voleuse :


Jeudi 2 décembre 2021, à la suite d’un accouchement à domicile, dame OYE ENGONGAH, 34 ans, s’est présentée à la maternité du CHUL, à 4h du matin précisément.

Après les soins d’usage, elle a été installée avec son bébé – une fille- dans une chambre de la maternité A.

Elle est accompagnée d’une dame, qu’elle présente aux sages-femmes et à sa voisine de chambre comme sa tante.

L’accouchement à domicile s’étant effectué sans aucune complication, l’équipe médicale décide de la sortie de dame OYE ENGONGAH, samedi 4 décembre à midi.

Samedi, à l’heure dite, l’intéressée confie tout naturellement la garde de son bébé à sa tante pour aller régler les formalités de sa sortie de l’hôpital.

C’est à cet instant que, profitant de ce que personne ne se doute absolument de rien du tout, la « fameuse tante » décidé de fondre dans la nature avec le bébé.

Dame OYE ENGONGAH ayant donné l’alerte à son retour, les premières recherches au sein de la maternité, de l’hôpital et dans les environs resteront hélas infructueuses.

Semblant être dans la panique et le désarroi, dame OYE ENGONGAH dira par la suite, au grand étonnement des équipes médicales et de sa voisine de chambre, que la rapteuse – pourtant préalablement présentée comme sa tante- lui était totalement inconnue.

Propos qu’elle a réitérés, ce dimanche 5 décembre, au cours d’une réunion tenue au Cabinet du Directeur Général du CHUL, en présence des services de Police et de Justice qui ont ouvert une enquête pour la manifestation de la vérité.

Source : CHUL


One thought on “Une bonne « samaritaine » kidnappe un bébé au CHU de Libreville

  1. C’est moi la maman de l’enfant, apres l’accouchement j’ai été accompagné par le SAMU SOCIALE à l’hôpital général, il y avais 3 infirmière, mon petit amis le bébé et moi même.
    A aucun moment je n’ai présenté de présumé tente à qui que ce soit. C’est mon petit amis s’occupait des formalités pour la sortie de l’hôpital.
    IL N’Y AVAIT PAS PRÉSUMÉ TANTE.
    LE samedi 4 J’ÉTAIS À L’HÔPITAL POUR LA REVENDICATION DE LA PERTE DE MON ENFANT, À MA GRANDE SURPRISE LA PÉJI AVAIT ÉTÉ PRÉVENUS.
    CETTE DÉCLARATION N’EST PAS VÉRIDIQUE, JE VOUDRAIS DONNÉ LA VRAIE EXPLICATION AU YEUX DE TOUS !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.