Un trafiquant de 5 pointes d’Ivoire risque 10 ans de prison

Un Gabonais quinquagénaire, interpelé par l’antenne locale de la Direction générale recherches (DGR) d’Oyem, capitale provinciale du Woleu Ntem (nord du pays) avec l’appui de l’ONG Conservation Justice, pour trafic et tentative de vente de 5 pointes d’Ivoire, risque 10 ans de prison suivant l’article 388 du code pénal.

Le quinquagénaire nommé Joseph a été transféré à Libreville pour répondre de son acte devant le parquet. L’éléphant étant l’un des animaux intégralement protégés. Selon notre confrère Gabonews, le trafiquant avait sectionné ces 5 défenses de l’éléphant pour bien dissimuler son trafic.

Les trafics des points d’Ivoire sont récurrents au Gabon, un pays des pays du Bassin du Congo qui dispose encore une grande population des d’éléphants estimée à près de 40 000 têtes. Au mois de mars dernier, deux Gabonais nommés, Mac Hudson Okouma Ndoulou et Menson Etame, ont été arrêtés à Libreville en possession de 4 pointes d’Ivoire.


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.