PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Un média en ligne gabonais radié à vie par la HAC

Un média en ligne gabonais radié à vie par la HAC

La Haute autorité de la communication (HAC) a définitivement interdit, sinon radié à vie, mardi la parution, la diffusion et toute autre activité de la communication au Gabon du média en ligne « lesnouvellesdugabon.com »

Le média a écopé de cette radiation suite à un article jugé négatif sur le président Ali Bongo Ondimba paru le lundi 2 mars 2020 sous le titre : « Séance solennelle d’ouverture des activités du Senat : le chef de l’Etat absent ».

Le journal fonde son texte sur la base d’un communiqué du Sénat gabonais invitant le public à ne pas effectuer le déplacement du palais du Sénat pour assister à cette cérémonie.


LesNouvellesduGabon.com affirme que le Chef de l’Etat est habitué à ce genre de cérémonie, ce que la HAC conteste. « En 10 ans de pouvoir, Ali Bongo Ondimba n’a, en effet, jamais participé à une session solennelle d’ouverture des activités du Sénat tout comme celles de l’Assemblée nationale », soutient un employé du Sénat.

Le numéro un gabonais participe, par contre, systématiquement à toutes les rentrées solennelles de la Cour constitutionnelle et préside toutes les réunions du Conseil supérieur de la magistrature suprême en sa qualité de magistrat suprême du pays.

La HAC a aussi constaté que ce média n’est pas en règle. Il l’a déclaré illégale avant de prononcer la sentence pour une durée non déterminée.

C’est la sanction la plus lourde que la HAC inflige à un média depuis son entrée en fonction en juin 2018.

La HAC est l’organe de régulation de la communication au Gabon. Il compte neuf membres dont deux élus par les journalistes et les sept autres nommés par les responsables des institutions (Présidence de la République, Assemblée nationale et Sénat).

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

3 Comments

  1. abbas nziengui mabika

    s’agissions être sage. Un média existe, pour restituer la vérité. Faire le contraire c’est sortir de la déontologie journalistique. En même temps c’est une entreprise qui crée de l’emploi au bénéfice des compatriotes. Une sanction doit permettre son auteur de corriger ses erreurs et non lui pousser à haire. Puisse Dieu nous aider à éviter de nuire à autrui intentionnellement.

    Reply
  2. Jean jacques

    Bien fait pour eux.drs bandits .la liberte d’expression ne veut pas dire la liberte d’insulter les gens.

    Reply

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort