Un congrès électif  le 16 avril pour maintenir ou non Pierre Alain Mounguengui à la tête de la FEGAFOOT

Le président de la commission électorale de la  Fédération gabonaise de football (FEGAFOOT), Landry Georges Mikala a annoncé dans une conférence de presse, l’organisation le 16 avril prochain à Lambaréné capitale provinciale du Moyen Ogooué (centre), du congrès électif du nouveau bureau exécutif de cette instance faitière du football gabonais, éclaboussée par le scandale de la pédophilie dans le milieu du football gabonais.

Le président sortant de la FEGAFOOT, Pierre Alain Mounguengui qui a déjà fait deux mandats de 4 ans  ne s’est pas encore déclaré candidat. Tout, porte à croire qu’il serait en mauvaise posture à cause du scandale de pédophilie qui a déjà conduit trois anciens entraineurs en prison

Selon les révélations du  journal anglais ‘’The Gardian », des anciens encadreurs des sélections nationales des équipes des moins de 17 ans et 20 ans  abuseraient sexuellement les jeunes garçons.


La FEGAFOOT est au fait, dit-on, depuis des années de ce scandale mis à nu par l’enquête du journaliste français d’investigations Romain Molina. Une affaire qui a conduit à l’arrestation de plusieurs coach. Il s’agit notamment de Capello, de son vrai nom Patrick Assoumou Eyi présenté dans l’enquête du Guardian comme le cerveau de la pédophilie dans le football gabonais durant 20 ans.

Les autres présumés pédophiles arrêtés sont Mabicka Triphel alias coach Kolo (ancien coach de l’USM et coach de Moussavou FC de la sous-ligue de Libreville). Orphé Mickala, coach de TP Akwembé qui avait d’ailleurs immédiatement été suspendu de ses fonctions par le club et qui se serait rendu de lui-même à la police.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.