Catégories
Social Sports

Deux plateaux multisports pour les jeunes des PK

Le ministre gabonais des Sports, Franck Nguéma a officiellement inauguré lundi deux plateaux multipsorts au PK 7 en bordure de la route nationale N°1.

Franck Nguéma était accompagné du Directeur général de l’Office national de développement du sport de la culture (ONDSC), Joannick Ngomo Obiang. Celui-ci a indiqué que ces installations ont été offertes gratuitement par le président de la République, Ali Bongo Odimba aux jeunes afin de valoriser le sport qui est une activité saine.   

Les plateaux sont érigés sur une superficie de 300 m2 et ont été réalisé avec des tubes en acier inoxydable. Réalisées à 90 %, les installations permettront aux jeunes de pratiquer le football, le handball, le volley Ball, le tennis, le badminton ou encore le hockey sur gazon.  ucuz takipci

Il est également prévu sur le site du Pk7, une 3ème plateforme, l’aménagement d’équipements de streetworkout, c’est-à-dire, l’ensemble des activités sportives regroupant la gymnastique et la musculation réalisées en plein air. Des travaux annexes seront aussi poursuivis afin de permettre de mieux sécuriser et exploiter le site.  

La gestion du site va être assurée par la mairie du 6ème arrondissement et la direction générale des sports. La sécurisation des sites se fera par une société privée, a indiqué le Directeur général de l’ONDSC.    

« Je tiens également à rappeler que c’est gratuit, pas de sous à dépenser pour y accéder », a déclaré M. Ngomo Obiang. 

Les travaux de réalisation des plateformes en béton armé ont été exécuté par le génie militaire en 2018. C’est après plus d’un an de travail que le cabinet d’ingénierie ADN maître d’œuvre des travaux a livré les deux premières zones.    

Antoine Mayombo 

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Sports

CAN 2021 : les éliminatoires reprennent par une double confrontation Gabon / Gambie les 9 et 17 novembre

Selon le nouveau calendrier publié le 18 août par la CAF, sur la reprise des éliminatoires de la CAN 2021 toujours prévue au Cameroun, le Gabon aura une double confrontation avec la Gambie dans le groupe G les 9 et 17 nombre prochain.

Au terme des deux premiers matchs sur un total de 6 à jouer, la Gambie totalise 4 points et devance le Gabon au goal-average (+2). Le Gabon a également 4 points mais son goal-average est de +1. La RDC est 3ème du groupe avec 2 points. L’Angola ferme la marche avec 0 point.

Le match aller contre la Gambie se jouera au Gabon. Il était initialement prévu ce mois d’août mais reporté à cause de la pandémie du coronavirus.

« Tous derrière les #Panthères pour la double qualification historique ! » a tweeté le ministre gabonais des Sports, Franck Nguéma.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Diplomatie

Un tweet de Bilie By Nze sur « la France coloniale » ne passe pas inaperçu

Alain Claude Bilie By Nze, ministre gabonais des Affaires étrangères © archives Gabonactu.com

Un tweet de l’actuel ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain Claude Bilie By Nze parlant d’« une certaine France », « cette France coloniale » ne passe pas inaperçu dans les réseaux sociaux.

 

« Une certaine idée, défendue par une certaine France, voudrait faire de l’avenir du continent africain le passé éternel de la colonisation française. Demander à J.-Y Le Drian d’agir sur des États indépendants, c’est se situer dans cette France coloniale », a écrit le ministre gabonais.

Le message du patron de la diplomatie gabonaise intervient au moment où une question orale du député français Bruno Fuchs à son ministre des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian fait polémique au Gabon.

Dans sa question, très relayée par les activistes et les opposants gabonais, Bruno Fuchs affirme qu’au Gabon, à la suite de son AVC survenu le 24 octobre 2018 à Riad, en Arabie saoudite, le chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba « n’est plus en mesure de présider son pays depuis 18 mois en raison de son état de santé ».

Du pain béni pour les opposants gabonais qui trouvent en Bruno Fuchs un porte-voix. Les proches du pouvoir protestent et considèrent le député français comme un homme « blanc » qui se prévaut de sa suprématie colonialiste.

L’actuel ministre gabonais des Sports, Franck Nguéma a accusé le député français d’être un « communicant actif en #Afrique » dont les propos hostiles à Ali Bongo constituent « un jugement de valeur pour déstabiliser nos Institutions ».

Mais il a quand même reçu Mme @pais_rosario, chef de la délégation de l’Union Européenne & SE #PhilipeAutié, Ambassadeur de la République Française au Gabon“, a rappelé Estelle Flore Angangou, cadre du parti au pouvoir.

Le Gabon a été colonisé par la France. Libreville célèbre le 17 août prochain le 60ème anniversaire de son indépendance. Les deux Etats restent étroitement liés même si les relations privilégiées entre eux sont souvent secouées par des vives tensions.

Omar Bongo ancien chef de l’Etat gabonais (1967-2008), harcelé dans la presse française dans le dossier des « Biens mal acquis » avait volontairement décidé de se détourner de Paris, la capitale française qu’il chérissait tant. Même malade, il avait préféré Barcelone (Espagne) à l’hôpital Américain de Paris. C’est à Barcelone qu’il mourut le 8 juin 2008.

Carl Nsitou

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Football Sports

La maintenance des infrastructures sportives désormais inscrite dans le budget de l’Etat

Le stade de la coopération sino-gabonaise d’Angondjé situé   au nord de Libreville © D.R

Le ministre des Sports, Franck Nguéma, a indiqué que la maintenance des infrastructures sportives héritées de l’organisation des Coupes d’Afrique des nations de football en 2012 et 2017 sera désormais inscrite dans le budget de l’Etat.

« Les quatre stades de compétition et sept stades annexes ont obtenu un budget d’entretien et de maintenance dans la nouvelle Loi de finances rectificative. Nous allons pouvoir ainsi sortir de ce cycle infernal et garder nos infrastructures sportives en bon état », a affirmé M. Nguéma.

Selon le ministre « les budgets seront débloqués après le vote par l’Assemblée nationale de la Loi de finances rectificative, au plus tard à la fin de ce mois de juin 2020 », le principe budgétaire étant acquis.

« Sans l’implication personnelle du Président de la République, la prise de conscience des financiers publics aurait été difficile. Le chef de l’État, à qui j’avais fait un état des lieux au cours d’une audience consacrée, entre autres, à l’entretien de nos stades, avait pris la mesure de l’état de dégradation avancée de nos infrastructures sportives. Au sortir de cette rencontre, il avait décidé de nous soutenir. Ce qui est fait aujourd’hui », a-t-il conclu.

Antoine Mayombo

bahis siteleri

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Football Sports

La reprise des championnats D1 et D2 bloquée par l’ultimatum des président de clubs

Le président de l’Association des clubs professionnels de football (ACPF), Landry Nkeyi Rebonguinand, à indiqué lors d’une réunion convoquée par la LINAFP, que si d’ici le 15 décembre prochain le ministre des Sports Franck Nguema ne réponde pas favorablement aux préalables des clubs, ils ne reprendront pas les  championnats D1 et D2 comme proposés. 

« Le 15 décembre s’il n’y a pas de visibilité le 16 nous renvoyons nos enfants vers leurs familles. La visibilité ce n’est pas des simples  propositions. Si le 15 nous ne voyons pas Claire nous n’irons pas au championnat. Et quand vous allez nous convoquer pour revenir on va vous imposer le délai de 45 jours pour mettre les enfants en jambes »,  a prévenu M.Nkeyi Rebonguinand lundi au terme d’une réunion technique.

Les dirigeants des clubs exigent pour la reprise effective des championnats que la tutelle précise clairement le statut dudit championnat. Ils exigent une adaptation du cadre juridique, une précision des motivations des potentiels sponsors et cadre d’accompagnement des structures sportives, la représentation et une amélioration des conditions de déroulement des championnats.

« Nous ne voulons pas nous engager dans une compétition qui va produire les même effets. Nous ne voulons pas d’une compétition qui va s’arrêter  en cours faute de moyens, qui aura des modifications de formule et qui va verser dans l’improvisation en termes de nombre des journées et d’équipes par division », a-t-il relevé.

Récemment,  le président de la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP), Brice Mbika Ndjambou, à proposé aux dirigeants des clubs de reprendre le championnat le samedi 11 janvier pour prendre fin le dimanche 26 juillet.

Suite  au refus de ces derniers, le statu quo demeure.

Eudes Rinaldy Leboukou 

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Culture

Les artistes inondent la toile pour réclamer leurs droits d’auteur

Depuis plusieurs jours, c’est à travers un message commun adressé au ministre de la Communion que plusieurs artistes ont décidé d’exprimer leur mécontentement face au non-respect de leurs droits.

Ils sont chanteurs, conteurs, musiciens, écrivains, acteurs et autres, qui s’expriment depuis plusieurs jours sur la toile pour réclamer la reconnaissance de leur travail. Ces artistes qui revendiquent un droit constitutionnel reconnu s’adresse directement au ministre de la Culture.

‘’ Franck Nguema, je suis…, Mr le ministre de la Culture, notre Constitution énonce que le peuple gabonais affirme solennellement son attachement à la Déclaration universelle des droits de l’homme qui dispose en son article 27 que ” Toute personne a droit à la protection des intérêts moraux et matériels découlant de toute protection scientifique, littéraire ou artistique dont elle est l’auteur”, peut-on lire sur les liens diffusés à travers les réseaux sociaux.

Ces créateurs des œuvres de l’esprit : réclament, entre autres,  l’adoption d’un  vrai statut de l’artiste ; l’adoption de la loi instituant la charte culturelle ; le renouvellement du Conseil d’administration du BUGADA; le payement de la redevance du droit d’auteurs et de la copie privée par les utilisateurs des œuvres littéraires et artistiques ; un dispositif juridique de lutte contre les atteintes à la propriété industrielle, littéraire et artistique ; l’application de la loi n 2/94 du 23  décembre 1994 portant protection des biens culturels.

Parmi ces acteurs ces artistes, Victoire Issembe, rose Duboze juge la situation de l’artiste Gabonais totalement incorrect.

‘’ Il n’existe aucun être humain au monde qui n’ait l’art ou la culture comme support pour se refaire le moral par la musique, la lecture, l’humour, le cinéma, le théâtre, la peinture etc. C’est totalement incorrect de la part de n’importe quel pouvoir en place de ne pas être sensible aux revendications tout à fait légitime des Artistes”, déclare-t-elle.

Le droit d’auteur est l’ensemble des droits dont dispose un auteur ou ses ayants droits, sur des œuvres de l’esprit originales et des droits corrélatifs du public à l’utilisation et à la réutilisation de ses œuvres sous certaines conditions. Au Gabon, en dépit de la mise en place d’un Bureau gabonais des droits d’auteurs (BUGADA), les auteurs des œuvres de l’esprit ont du mal à bénéficier de ce droit.

Lisa Mboui

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Non classé

Le Gabon intensifie sa lutte contre le trafic illicite de biens culturels

Le ministre de la culture Franck Nguema durant la 5ème réunion des ministres de la culture des pays de l’ACP à Niamey ©  CG

Le ministre de la Culture, Franck Nguema a porté la voix du Gabon devant ses pairs, le 20 octobre courant à Niamey au Niger, durant la 5ème réunion des ministres de la culture des pays de l’Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP). Le membre du gouvernement s’est voulu défenseur acharné du patrimoine culturel africain et gabonais en particulier.  

Lors de son intervention, le ministre gabonais de la Culture, à Niamey a axée son propos sur les «  Stratégies politiques pour le secteur culturel ACP ». Franck Nguema a encouragé les pays ACP à coopérer dans la « lutte contre le trafic illicite de biens culturels par le biais de la convention UNESCO de 1970 et la convention UNIDROIT de 1995 ». Ces deux textes édictent les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert illicites, et les biens culturels volés ou illicitement exportés.

Le ministre gabonais a également recommandé aux Etats ACP d’adopter, à l’instar de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale et de l’Ouest ( CEDEAO), une délégation politique Commune sur la question du retour de biens culturels ACP à leurs pays d’origine, et de renforcer les négociations en terme de reconnaissance d’origine et de coopération culturelle.

«  Actuellement, nous sommes en train de créer une banque de données pour la sauvegarde de notre patrimoine culturel immatériel en vue de préserver notre savoir et savoir-faire au bénéfice de l’humanité et des générations futures. Nous encourageons également les échanges culturels internationaux sur la base de nos identités culturelles traditionnelles. Tous ces engagements découlent de notre adhésion à la Convention de l’UNESCO de 2003 sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel », a déclaré le ministre de la Culture.

La 5eme réunion des ministres ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique) de la culture s’est tenue du 19 au 20 octobre 2019. Elle était placée sous le thème «  Renforcer et diversifier les partenariats pour la culture ACP ». L’occasion a été donnée aux participants d’évaluer la mise en œuvre des engagements pris par les ministres ACP sur la contribution de la culture à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD).

Lisa Mboui

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Sports

La Turquie s’engage à soutenir le développement de plusieurs disciplines sportives au Gabon

Franck Nguema et ambassadeur de Turquie Nur Sagman  ©  DR

L’ambassadrice de la Turquie au Gabon, Nur Sagman, a indiqué mercredi lors d’une audience avec le ministre des Sports, Franck Nguéma, que son pays, via son ambassade, s’engage à soutenir le développement de plusieurs disciplines sportives au Gabon.

A en croire le média en ligne Gabonallsports, l’ambassadrice Turque Nur Sagman a également révélé que son pays accompagnera le ministère des Sports dans la mise en place du championnat scolaire et universitaire.

Pour matérialiser ces engagements, la République de Turquie débutera par organiser, dans un futur proche, un tournoi international de golf, indique-t-on.

Antoine Mayombo

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Sports

Éliminatoires CAN 2021 : Aubameyang pas incertain pour Gabon / Angola à Franceville le 19 novembre

Patrice Neveu et Pierre Emeric Aubameyang lors d’une rencontre en Europe ©  DR

Le capitaine des Panthères du Gabon, Pierre Emeric Aubameyang ne serait pas incertain pour le match aller Gabon / Angola, le 19 novembre prochain à Franceville, comptant pour le 1er jour des éliminatoires de la CAN 2021 de football dont la phase finale se jouera au Cameroun.

L’international gabonais a récemment rencontré le nouveau coach du onze national gabonais, Patrice Neveu. Le contenu de cet entretien n’a pas été révélé mais tout porte à croire que l’attaquant vedette du club anglais d’Arsenal est disposé de mettre à nouveau de l’eau dans son vin pour l’honneur de sa patrie.

Pierre Emeric Aubameyang boude la sélection nationale pour des raisons d’organisation.

Pour les éliminatoires de la CAN 2021, le Gabon est dans le groupe D en compagnie de la RDC, de l‘Angola et devra affronter le vainqueur de la confrontation Djibouti-Gambie.

Le Gabon n’a pas participé à la dernière CAN 2019 en Egypte pour avoir été battu lors du dernier match décisif par le Burundi.

Le ministre des Sports de l’époque, Alain Claude Bilie By Nze avait décidé de bannir de la sélection nationale tous les joueurs qui avaient participé à la rencontre malheureuse de Bujumbura pour manque de patriotisme. Pierre Emeric Aubamayang en faisait partie.

Les données ont beaucoup changé. Franck Nguéma est désormais le ministre gabonais des Sports. Daniel Cousin a été limogé de ses fonctions de coach. Il a été remplacé par le français Patrice Neveu.

Il reste que le Gabon n’arrive pas à entretenir ses stades. Celui de l’amitié à Libreville, envahi par les hautes herbes ne pourra pas accueillir la rencontre du 19 novembre prochain, d’où le choix du stade de Franceville.

Suivez nous et Aimez nos pages
Catégories
Non classé

Gabon : le championnat national de football enfin fixé en octobre et mai 2020

Le ministre des Sports Franck Nguema ©  D. R

Après une année sans championnat nationale de football, le ministre des Sports, Franck Nguéma a enfin fixé, au terme d’une séance de travail entre le ministère des Sports et la Ligue nationale de football professionnel (LINAFP), la reprise de cet événement sportif pour la période allant début  octobre 2019  fin mai 2020.

A l’occasion, plusieurs points ont été examinés. Il était dans un premier temps question pour le ministre des Sports d’affiner les modalités financières avec les clubs et les modalités médiatiques.

Ensuite, il a fallu fixer le format de la compétition. Pour Franck Nguéma, un retour à la formule classique avec 14 clubs de D1 et 10 de D2 en poule unique est nécessaire. Une formule des poules qui avait été adoptée par la LINAFP et l’ancienne équipe du ministère des Sports.

Pour rappel, les raisons de l’interruption de ce championnat avaient été donnés  par l’ancien ministre des Sports, Alain Claude Bilie By Nzé en décembre 2018 lors d’une conférence de presse ou il avait indiqué qu’une saison blanche n’est pas à exclure si l’argent continue de manquer pour organiser une vraie compétition qui ira jusqu’à son terme.

« Je ne peux pas avec 1 milliard de FCFA lancer un championnat qui coûte 4 milliards et qui a des arriérés de 3 milliards donc 7 milliards de FCFA. Je ne peux pas », avait-t-il fait savoir  avec courage.

Depuis quelques années, les présidents des clubs de ligue N°1  interrompent assez régulièrement le championnat national pour exiger le paiement de la subvention de l’Etat. Le championnat gabonais, privé de sponsors, est quasi intégralement financé par l’Etat.

Eudes Rinaldy Leboukou

Suivez nous et Aimez nos pages