Science politique et Droit : les universitaires français satisfaits de l’écosystème d’EM Gabon-Université

Les professeurs français, Julien Fretel et Joan Divol durant la conférence de presse le 20 octobre à Libreville sur la pertinence des métiers de la Science politique et Droit, très convoités en France © Gabonactu.com

Les professeurs français, Julien Fretel, Directeur du Département  de Science Politique de Paris 1 Panthéon Sorbonne et Joan Divol, Maître de conférences en Droite privé et anicienne Directrice du Pôle relations extérieurs de l’Ecole de Droit de l’Université Paris Panthéon-Sorbonne, ont au terme de leur mission d’exploration au Gabon, manifesté leur satisfaction  sur la gouvernance existant au sein du groupe  EM Gabon-Université, établissement privé supérieur, qui ambitionne tisser un partenariat avec cette université française de référence pour parfaire son offre de formation en Science politique et en Droit.  

Les deux universitaires français se sont satisfaits de l’organisation structurelle, administrative, académique et pédagogique d’EM Gabon- Université qui délivre les diplômes de Licence, Master et Doctorat. Une ingénierie orientée vers les métiers du management, laquelle devait être complétée sous peu par les spécialités liées à celles des Sciences Politiques et  du Droit.


« Nous sommes dans une structure sérieuse qui pense », s’est réjouie Mme Divol, indiquant par ailleurs qu’EM Gabon Université dispose d’un « état d’esprit auquel on adhère ».

Pour le Pr Julien Fretel, cette grande école est la seule au Gabon qui a du potentiel pour produire des cuvées compétentes dans les métiers de la Science politique. La Science politique, a-t-il souligné, « n’est pas un métier pour faire de la politique ». Elle, inclue entre autres, la comptabilité, les relations publiques, les relations internationales, les activités militaires, la communication politique et institutionnelle,

Les universitaires français, ont mis à profit leur séjour rendu possible grâce à l’invitation du groupe EM Gabon-Université pour animer des journées scientifiques.

Il a été souligné également la nécessité pour les universités gabonaises d’affiner le profil des formations des étudiants dans les métiers pointus du Droit, à l’instar des Droits Pétrolier, Minier, Communautaire et de la fiscalité.

Pour le Pr Daniel Franck Idiata, président fondateur d’EM Gabon,  l’expertise de ses confrères européens  devra  aider à la « reconfiguration et à la validation des maquettes pédagogiques de l’Institut d’études juridiques et de science politique (IEJSP), composante du Groupe EM Gabon-Université, ainsi que l‘examen approfondi de deux arrêtés portant respectivement, sur l’organisation des études doctorale et la charte des thèses à EM Gabon Université pour les conformer aux standards du CAMES et des Universités internationales de référence comme Paris 1 Panthéon-Sorbonne ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.