Santé : les médicaments made in Gabon désormais en abondance dans les pharmacies

Des échantillons des médicaments made in Gabon exposés lors du symposium de Libreville © Gabonactu.com

Importateur net des médicaments, le Gabon en devient un grand producteur et bientôt un exportateur, a annoncé jeudi dernier le ministre de la Santé, Dr Guy Patrick Obiang Ndong lors d’un symposium scientifique sur les bonnes pratiques pharmaceutiques organisé à Libreville au profit des médecins et autres spécialistes gabonais de la Santé.


« Aujourd’hui avec beaucoup de fierté nous pouvons dire que sur le plan local nous avons des médicaments made in Gabon », a dit avec beaucoup de satisfaction le ministre en marge de la cérémonie d’ouverture du symposium sous le regard admiratif des représentants de l’OMS et de la Banque africaine de développement (BAD).

Désormais le pays produit une gamme de 40 produits déjà disponibles dans les pharmacies du pays. Il s’agit entre autres des antipaludiques, des antitussifs et allergiques, des antis inflammatoires, des médicaments gastro-entérite anthelmintique, des antirétroviraux (ARV), des antifongiques, des antibactériens, des traitements des maladies cardiovasculaires, des anti cancer, des anti tuberculose, des traitements injectables et des fluides IV.

Une vue partielle des participants au symposium © Gabonactu.com

Tous ces médicaments sont produits dans la Zone économique spéciale de Nkok à une vingtaine de kilomètre de Libreville, la capitale gabonaise par la société « La Santé Pharmaceutique » (LSP) grâce à des capitaux indiens. Fondée en 2017, la SPL est une plateforme de soins de santé de premier plan. Elle a construit l’une des plus grandes usines de médicaments dans la zone CEMAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale).

L’usine qui a coûté environ 20 milliards de FCFA d’investissement avait été inauguré le 10 décembre 2020 par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba. Depuis lors, la LSP a travaillé durement pour obtenir les autorisations de mise sur le marché local des médicaments produits.

A ce jour 140 types de produits ont déjà obtenu le feu vert des autorités pour leur mise en vente sur le marché. La société poursuit ses démarches pour obtenir l’accord de l’OMS pour exporter ces produits partout dans le monde, notamment sur le marché africain visé par les promoteurs de la société.

Rajeev Lila, Directeur général de La Santé Pharmaceutique © Gabonactu.com

« Aujourd’hui nous avons mobilisé les praticiens, les médecins pour leur dire que le Gabon dispose de médicaments de qualité pour soigner les gabonais à moindre coût », a indiqué le ministre Obiang Ndong.

Le Gabon a justement organisé le symposium de Libreville pour informer les médecins de l’existence des médicaments produits dans le pays, disponibles dans les pharmacies à très bas prix.

« 60% des traitements administrés aux personnes touchées par le Covid 19 sont fabriqués au Gabon », a révélé le ministre. Il s’agit par exemple de l’azithromycine et le paracétamol.

L’ambition de LSP est d’exporter très rapidement ses produits d’abord dans la sous-région et ensuite vers d’autres régions d’Afrique grâce au marché de la ZLECAF, la zone de libre échange en Afrique.

« Nous avons une très grande capacité de production. Le Gabon est un petit marché. Nous avons des contacts avec la Côte d’Ivoire et le Sénégalo », a précisé Rajeev Lila, Directeur général de La Santé Pharmaceutique.

L’usine de Nkok vise à réduire la facture des médicaments au Gabon de 30 à 40%.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.