Run in Masuku 2022 : la Fédération gabonaise d’athlétisme confiante des performances des coureurs gabonais face aux  athlètes professionnels

Le président de la  Fédération gabonaise d’Athlétisme, Anaclet Mathieu Taty (droite) interviewé par la presse le 16 septembre à Franceville © Gabonactu.com

Le président de la  Fédération gabonaise d’Athlétisme, Anaclet Mathieu Taty a dans une interview à la presse, indiqué la détermination des athlètes  gabonais, encore amateurs, de rivaliser des talents avec leurs homologues professionnels provenant de la corne de l’Afrique, durant le 10 km qui se déroulera à travers les artères  de Franceville ce samedi 17 septembre 2022.  

« L’objectif c’est que nos athlètes doivent améliorer leurs performances, pourquoi pas égaler même des athlètes étrangères, rien n’est impossible », a indiqué M. Taty, visiblement confiant.


Pour le Run in Masuka, l’équipe gabonaise d’athlétisme est composé de 10 athlètes dont 03 dames. L’appui de l’Office nationale du développement des sports  et de la culture (ONDSC) a permis aux  athlètes  gabonais de plus au moins bien  se préparer, contrairement aux éditions précédentes.

Des conditions  de préparation acceptables, incitant Chancia Jordache meilleure athlète gabonaise du plateau dame de rêver « d’être parmi les meilleurs trois premiers, non pas des gabonaises mais  des pros ».

A l’issue du 10 km de Port-Gentil le  25 juin 2022, la championne gabonaise avait réalisé un chrono de  42 minutes 0,8 secondes. Une performance appelée à s’améliorer, selon Anaclet Mathieu Taty qui s’était donné une lourde mission  de sortir la discipline de sa  longue léthargie.

« Nos athlètes sont sur la bonne voie », a-t-il souligné.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.