RSE : bilan annuel positif de la GSEZ

Reportée sine die en 2020 en raison de la crise sanitaire liée à la Covid-19, Gabon Special Economic Zone (GSEZ) a organisé sa rencontre annuelle avec ses parties prenantes, le 22 octobre 2021 à la Zone économique à régime privilégié (ZERP) de Nkok (23km de Libreville).

Un rendez-vous qui a permis au Directeur général du projet GSEZ et à l’Administrateur général de l’Autorité administrative de la ZES, de dresser le bilan des réalisations entreprises entre 2019 et 2020 sur le plan économique et sociétal.

La concertation publique visait à présenter les performances de la GSEZ sur le plan économique mais également de dresser les engagements réalisés par l’opérateur sur le plan de la santé et du social pour venir en aide aux populations face à la Covid-19, les réalisations engagées dans les domaines de l’éducation et de la formation, l’appui aux autorités administratives locales, et le traitement des questions de mécanismes de gestions des plaintes avec l’ensemble des parties prenantes dans une démarche constructive.


Malgré une crise sanitaire qui a fortement impacté ses activités, la ZERP a connu une évolution positive. A ce jour, l’opérateur enregistre 144 investisseurs de 18 nationalités, et 96 entreprises actuellement en activité de production. Une évolution qui a permis à la GSEZ de créer 4500 emplois directs.

Un dynamisme possible grâce à la mise sur pied d’un Guichet unique de 17 administrations publiques comprenant l’intégralité des départements et agences utiles pour faciliter les démarches administratives des investisseurs de la ZERP.

Dans cette même optique, un parc à container de 4ha a été mis en place pour faciliter les flux de marchandises des opérateurs économiques exerçant dans la zone. Parmi les investissements majeurs réalisés entre 2019 et 2020, la ZERP abrite désormais une usine de fabrication de médicaments génériques destinés au marché local et sous-régional. Une opération qui a nécessité près de 20 milliards de francs CFA, d’investissement.

Et dans le cadre de sa politique de transparence dans l’industrie du bois, la GSEZ dispose désormais d’un système de certification  et de traçabilité des grumes, le Tracer-Nkok, reconnu par l’Union européenne. Ce processus de certification permet maintenant aux industriels du bois de la ZERP d’écouler leurs produits sur le marché européen.

Sur le plan de la santé, de l’éducation et de la formation, ainsi que d’appui aux autorités administratives de la ville de Ntoum, les responsables de la GSEZ ont dressé un bilan positif.

En matière de santé, notamment dans la lutte contre la Covid-19, la GSEZ a mis à disposition de ARISE IIP son réseau logistique et sa chaîne d’approvisionnement intégré pour venir en aide aux populations. Un centre médical Covid-19 avec 60 lits et 6 unités de soins intensifs a été mis en place à la Zerp.

A cela s’ajoute, un laboratoire entièrement équipé et qui a déjà effectué plus de 7000 tests PCR. En outre, plus de 5000 kits alimentaires ont été fournis aux familles dans le besoin urgent.

Sur le plan de l’éducation et de la formation, la ZERP de Nkok abrite un centre international multisectoriel de formation et d’enseignement professionnel, spécialisé dans les métiers de l’industrie avec une capacité de 1000 étudiants. En matière de politique genre, 27 jeunes femmes ont ainsi été formées dans la conduite d’engins lourds dont 12 conducteurs de camions sémi-remorques, 8 opératrices chariot-élévateurs / manitou, 8 opératrices  de chargeurs à fourches ou à godet. Aussi, une assistance a été offerte aux petites et moyennes entreprises dans le secteur de la menuiserie au sein de la ZERP de Nkok.

En appui aux autorités administratives de la ville de Ntoum aux profits des populations, la GSEZ a également réalisé plusieurs actions. A la demande du Maire, la GSEZ a procédé à la distribution de 30 bacs à ordures de 200 litres. En matière de lutte contre les incendies et premiers secours, plusieurs interventions ont été réalisées par l’équipe de lutte contre les incendies de la ZERP  au profit des populations de Nkok et Essassa.

Pour le Directeur général de la GSEZ, Igor Nyambie Simard, « la GSEZ a été mise en place pour permettre au Gabon de diversifier son économie à travers notamment l’industrialisation de la filière bois et l’installation d’autres industries de pointe. Nous sommes devenus un modèle en matière de croissance industrielle diversifié » et sur le plan des engagements sociétal « toutes les actions menées par la GSEZ dans le cadre de la RSE vise à améliorer avec les autorités locales et les populations un climat de paix et de prospérité partagé », a-t-il ajouté.

L’Administrateur général de l’Autorité administrative de la ZES de Nkok, Anne Nkene Biyo’o a pour sa part, salué, « la dynamique de la collaboration et de l’effectivité de la participation de toutes les parties prenantes (Administration, organe d’aménagement, et organisation de la société civile) ».

Intervenant à leur tour, le préfet du Komo-Mondah Yves Yasima a salué le bilan de la RSE de la GSEZ. Dans ce cadre, a-t-il indiqué, « je me réjouis du bilan de la RSE de la GSEZ qui respecte ses engagements d’entreprise responsable vis-à-vis des autorités locales mais également des populations environnantes, mais j’invite les responsables de la GSEZ à se rapprocher d’avantage de la tutelle locale pour élaborer ensemble des stratégies  d’aides au développement pour  impacter encore plus le bien-être des populations».

Pour sa part, le Maire de Ntoum, Juste Parfait Biyogo a souligné que « les résultats de la RSE démontrent l’intérêt que la GSEZ accorde au bien-être des communautés environnantes sur le plan de la santé, de l’éducation et de la formation, et nous espérons que cette rencontre annuelle va nous permettre d’élaborer des stratégies encore plus efficaces, à l’exemple de la mise en place d’une décharge publique pour la ville de Ntoum ».

En conclusion, Igor Nyambie Simard a invité les parties prenantes à adopter le mécanisme de gestion des plaintes, un mécanisme qui permettra de développer des stratégies de collaboration en matière de RSE bénéfiques aux communautés et pour l’ensemble de la zone impactée par les projets de la GSEZ.

Gabonactu.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.