Rentrée scolaire : la CONASYSED appelle à construire le rapport de force face au gouvernement

Mécontente de n’avoir pas obtenu satisfaction sur ses « éternelles » revendications, la Convention nationale des syndicats du système éducatif (CONASYSED) demande aux enseignants de ne pas se rendre dans les salles de classe ce lundi premier jour de la rentrée scolaire mais de participer massivement à une assemblée générale à Libreville pour « construire le rapport de forces » contre le gouvernement.

« Nous devons construire le rapport de forces pour amener le gouvernement à satisfaire nos revendications », a vivement conseillé Louis Patrick Mombo, Délégué général de la CONASYSED dans un message de mobilisation.


« Ne cédez à aucune intimidation, aucune menace provenant de vos chefs d’établissements, de la tutelle, ou d’un quelconque administratif à travers des messages qui sont actuellement distillés ça et là dans le but de vous dissuader d’assister à L’AG de la CONASYSED », recommande le syndicaliste.

La rentrée scolaire est prévue ce lundi 27 septembre au Gabon. Les syndicalistes sont vent debout. Ils mettent à profit cette occasion pour mettre la pression sur le gouvernement accusé de faire la sourde oreille sur les revendications portant sur le paiement des rappels, les avancements, les reclassements et l’organisation des concours d’entrée à l’Ecole normale supérieure (ENS) et à l’Ecole normale des instituteurs (ENI).

Cette année, les syndicalistes ont retiré une revendication quasi légendaire : la construction des nouvelles salles de classe. Le gouvernement a en effet construit plusieurs nouveaux établissements secondaires à Libreville.

Cinq nouveaux Collèges d’enseignement secondaire (CES) sont sortis de terre à Alibanding, au Cap Estérias, à Ingoumié, à Ndzong et à Awendje.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.