Recrutement de plus de 700 gabonais pour réaliser la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval

L’entreprise publique d’ingénierie et de construction hydroélectrique chinoise, Sinohydro, mandatée par Asonha Énergie et l’Office national de l’emploi (ONE), ont signé un accord de partenariat devant permettre le recrutement de 720 abonais qualifiés pour réaliser la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval, située dans le département de Komo Kango, à 100 km de Libreville.

La construction de la centrale hydroéléctrique de Kinguélé Aval est un projet d’une durée de 42 mois dont le dispositif global en période de haute activité, en termes de ressources humaines, sera de 930 employés, dont 720 gabonais et 210 étrangers.

La priorité sera donnée à la main-d’œuvre locale afin de promouvoir l’impact du projet sur le développement socio-économique de la région de Kinguélé et du Département du Komo-Kango.


À cet effet, le recrutement local concerne 38 métiers différents, accessibles aux populations diplômées et non-diplômées. Les spécialités recherchées portent sur l’ensemble des besoins du projets : besoins en ingénierie, comptabilité, gestion, conduite des équipements, métiers du bâtiment, administration, environnement et plusieurs autres secteurs.

« Encourager l’emploi gabonais dans le cadre de projets de grande envergure que celui de Kinguélé Aval permet de promouvoir un transfert de compétences entre les experts internationaux et nationaux et les travailleurs locaux. C’est une étape considérable à la fois pour la consolidation d’une main d’œuvre qualifiée et l’émergence de secteurs d’excellence au Gabon », a indiqué dans une interview relayée par notre confrère Direct Infos, Hans Landry Ivala, Directeur Général de de l’ONE.

Le projet Kinguélé Aval porte sur la conception, le financement, la construction et l’exploitation d’une centrale hydroélectrique à 100 km à l’est de Libreville sur la rivière Mbéi.

Portée par Asonha Énergie, une société de projet détenue respectivement à 60% et 40% par Meridiam et Gabon Power Company (GPC), la centrale hydroélectrique fournira environ 13% des besoins en électricité de Libreville, la capitale du Gabon.

Elle contribuera au remplacement de capacités thermiques existantes et permettra d’économiser plus de 150 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Elle participera également à l’électrification des zones rurales telles qu’Andock Foula, contribuant à l’inclusion sociale au Gabon.

Antoine Relaxe


24 thoughts on “Recrutement de plus de 700 gabonais pour réaliser la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval

  1. Très intéressant. Je suis détenteur d’un DTS en QHSE avec plusieurs connaissance dans le BTP en général. Dans mon domaine de la prévention des risques, j’ai une expérience de 3ans. Mon profil pourrait vous être utile.

  2. Bonsoir merci pour l’annonce, comment faire pour postuler et quelles sont les pièces à fournir pour la constitution du dossier svp?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.