Privés de leur plan social depuis un an, les ex-agents de l’ANGTI dissoute ont fait un sit-in au Ministère des TP

Les anciens agents de l’ANGTI manifestation au Ministère des TP le 27 septembre à Libreville © Gabonactu.com

Mettant leur menace à exécution, les anciens agents de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI) dissoute, ont manifesté par un sit-in le 27 septembre, avec tambour et trompette, à l’esplanade du Ministère des Travaux publics (TP), pour réclamer le paiement de leurs droits relatifs à l’exécution du plan social, non réglé depuis un an.  

Créée en 2010 pour accompagner le gouvernement dans la réalisation des projets prioritaires, l’ANGTI, considérée comme trop budgétivore, a été supprimée en Conseil des ministres du 2 octobre 2020. Près d’un an plus tard, les ex-agents attendent toujours l’exécution du plan social en leur faveur.


C’était le troisième passage de ces ex-agents au Ministère des TP en moins d’un mois. N’ayant pas obtenu de réponses satisfaisantes à l’issue des deux premiers et leur patience ayant atteint ses limites, ils avaient menacé de revenir pour faire du tapage, afin de se faire entendre. Incommodé au bout d’une heure de sono assourdissante, le Ministre des TP, Léon Armel Bounda Balonzi,  les a reçus et les a assurés que le Ministère des Comptes publics s’active en vue d’un règlement imminent, d’autant plus que, saisie officiellement par les anciens agents de l’ANGTI, la Première ministre ayant donné des instructions fermes.

Tout en se disant respectueux des institutions étatiques, les ex-agents de l’ANGTI n’entendent pas se contenter des « belles paroles » du Ministre des TP. Ils ont déjà adressé une correspondance au Ministre du Budget et des Comptes publics, Sosthène Ossoungou Ndibangoye, dans l’intention d’obtenir l’accélération du traitement de leur dossier. Ils n’excluent pas d’aller tambouriner à son cabinet s’ils n’entrent pas dans leurs droits dans les plus brefs délais.

Après avoir vécu jusque-là de l’aide familiale, les anciens agents de l’ANGTI font savoir que leur dignité et leur moral sont atteints, à cause des pouvoirs publics qui n’ont pas respecté leur part du contrat.

Le Ministère de l’Économie, à travers le liquidateur, aurait revu leurs droits à la baisse. Le Ministère du Budget tarde à exécuter le plan social et le Ministère des TP ne les a toujours pas redéployés. Si leur dossier n’aboutit pas sous peu, ils vont désormais s’adresser directement au président de la République. A sa création, l’ANGTI était rattachée à la Présidence de la République, avant de tomber dans l’escarcelle du Ministère des TP, quelques mois avant sa suppression.

Camille Boussoughou


One thought on “Privés de leur plan social depuis un an, les ex-agents de l’ANGTI dissoute ont fait un sit-in au Ministère des TP

  1. Je crois pour ma part, que c’est plutôt à la Présidence de la République que vous devriez aller manifester votre mouvement humeur. Vu qu’à l’époque vous étiez placé sous l’égide de la Présidence de la République.

    Adresser également un courrier à la Primature et au ministère des affaires sociales, même la cour des comptes est impliqué dans votre malheur tout ce beau monde a des comptes à vous rendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.