Prison ferme, amendes ou relaxe pour les libanais qui ont molesté le 2ème maire adjoint de Franceville

Le tribunal de Franceville a condamné mercredi à une peine de 12 mois de prison dont 8 fermes et une amende de 3 millions de FCFA le libanais qui a bastonné le 2ème maire adjoint de Franceville, Jules Ferry Ndouadjila Ndoumou et infligé des peines mineures aux autres libanais impliqués dans le pugilat qui a dégouté les gabonais, a appris Gabonactu.com de source judiciaire.

Engoue Baker et Baker Mohamed sont déclarés non coupables. Les mandats de dépôt décernés contre eux le 26 février ont été levés. La justice a ordonné leur libération immédiate.


Baker, le libanais qui avait porté main contre le maire en criant « allah akbar » est déclaré coupable de coups et blessures volontaires, violences et voie de faits. En répression, il est condamné à une peine de prison de 12 mois dont 8 fermes et au paiement d’une amende de 3 millions de FCFA.

Le propriétaire du magasin où se sont produits les faits est condamné pour délit d’embauche des citoyens étrangers sans autorisation. Il est condamné à 14 jours de prison ferme. Et une amende de 600 000 FCFA.

D’autres prévenus sont condamnés à 3 mois de prison avec 1 million d’amende. Ils ont tous 10 jours pour faire appel de la décision.

Le 24 février dernier, 5 libanais et un de leur employé de nationalité congolaise (Brazzaville) ont brutalisé le 2ème Maire adjoint de Franceville venu leur notifier une décision municipale d’installer des commerçantes devant leur magasin.

Mécontents, les libanais ont stationné un long conteneur à l’endroit où les commerçantes devaient être installées. Revenu sur le terrain, le maire constate le gros obstacle. Il tente de faire entendre raison au libanais.

Une engueulade survient. Les esprits s’échauffent. Les badauds accourent de partout. Dans ce cafouillage, les coups sont partis. Le maire Jules Ferry Ndouadjila Ndoumou est pris en tenaille.

Le libanais comprend que le mal est fait. Ses frères lui viennent à la rescousse. Les populations se rangent du côté de leur édile. Les libanais s’enferment dans le magasin. La police est promptement arrivée sur les lieux en ébullition pour rétablir l’ordre.

Jules Ferry Ndouadjila Ndoumou est maire chargé des marchés de la commune de Franceville.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.