Présidentielle 2023 au Gabon : Noureddin Bongo Valentin futur directeur de campagne d’Ali Bongo Ondimba ?

C’est ce que suggère la très informée et perspicace Lettre du Continent dans un article publié ce mardi 21 septembre. 

Le départ, le 13 septembre dernier, de Noureddin Bongo Valentin du poste de coordinateur général des affaires présidentielles auquel il avait été nommé en décembre 2019 a fait couler beaucoup d’encre et donné lieu à quantité d’analyses, les plus contradictoires et les plus fantaisistes.


La plus solide de toute est sans conteste celle faite par la très informée Lettre du Continent. Dans un article publié ce mardi 21 septembre sous le titre « Les nouveaux habits de Noureddin Bongo Valentin », le bimensuel revient avec force détails sur cet épisode qui constitue un tournant dans la vie politique gabonaise.

D’emblée, le décor est planté. « Après deux années passées à la tête de la coordination générale de la présidence, un poste taillé sur mesure mais de nature administrative, le fils aîné et principal collaborateur du président Ali Bongo Ondimba entame une carrière plus directement politique », écrit La Lettre du Continent.

« Nommé le 10 septembre dernier conseiller stratégique du président du Parti démocratique gabonais (PDG), poste occupé par le président Ali Bongo Ondimba, Noureddin Bongo Valentin s’est vu confier par le chef de l’Etat la préparation de la campagne présidentielle de 2023 », indique le bimensuel.

D’ailleurs, fait-il observer, « sa longue lettre de démission, qui liste les réformes accomplies et les contrats négociés, se lit déjà comme un pré-programme ». 

La Lettre de Continent fait, au passage, une révélation qui n’en est en réalité pas une pour les observateurs avertis de la vie politique gabonaise : « même s’il n’a fait aucune déclaration en ce sens, Ali Bongo Ondimba compte bien se représenter en 2023 ». 

Et pour l’emporter, il compte bien s’appuyer sur celui qui est son véritable bras droit et l’une des très rares personnes en laquelle il a véritablement confiance. Quoi de plus logique en effet.

Source : Lalibreville.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.