Piraterie maritime, transition au Tchad, changement climatique en Afrique centrale… au cœur de la dernière réunion de l’UNSAC à Libreville

La 52ème session ministérielle du Comité consultatif permanent des Nations Unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale (UNSAC) s’est tenue à Libreville le 26 novembre 2021. Au cours de cette rencontre, la République gabonaise a pris le relais de la République du Burundi pour assumer la présidence en exercice du comité.

Au cours de leurs délibérations, les ministres des affaires étrangères et chefs de délégation se sont penchés sur le contexte géopolitique et sécuritaire en Afrique centrale, notamment les processus électoraux au cours des mois écoulés ainsi que pour l’année à venir. Ils ont également examiné l’évolution de la situation sécuritaire dans la sous-région, entre autres sur le terrorisme et l’extrémisme violent, ainsi que la présence des groupes armés, notamment dans la région du Lac Tchad ainsi que dans l’Est de la République Démocratique du Congo et en République centrafricaine. Ils ont également souligné la nécessité de sensibiliser et de combattre les discours d’incitation a la haine dans les médias et les réseaux sociaux.


Les ministres et chefs de délégation se sont en outre entretenus sur la problématique de la piraterie et la sécurité maritimes en Afrique centrale, ainsi que sur la problématique de l’impact du changement climatique sur la paix, la sécurité et la stabilité dans la région. A ce titre, ils ont pris connaissance de l’état d’avancement de l’étude a ce sujet produit par l’UNOCA et la CEEAC qui démontre que la crise climatique représente un enjeu de paix et de sécurité à part entière. Ces changements offrent aussi des opportunités à la sous-région pour mettre en relief ses potentialités dans la recherche de solution durables. Les ministres et chefs de délégation ont félicité le Gabon pour son rôle moteur sur cette thématique au cours des négociations de la COP26 a Glasgow en Ecosse, Royaume Uni et l’ont encouragé à porter cette priorité au Conseil de Sécurité lors de son mandat (2022-2023).

Les ministres et chefs de délégation se sont par ailleurs penchés sur la situation au Tchad. A ce titre, ils se sont mis d’accord sur la « Déclaration de Libreville sur le Processus de Transition au Tchad ». Cette déclaration salue les efforts des autorités tchadiennes de mener à bien la transition d’une manière inclusive et encourage les acteurs politiques à saisir l’opportunité de contribuer au renforcement de la démocratie, la bonne gouvernance et la consolidation de la paix au Tchad. Dans la déclaration les ministres et chefs de délégation ont exprimé leur gratitude à la CEEAC, l’Union africaine, l’Union européenne, les Nations Unies et d’autres partenaires pour leur soutien.

Les ministres et chefs de délégation ont pris note de la présentation faite par son Excellence la Minstre des Affaires étrangères de la République centrafricaine sur la situation dans le pays et ont exprimé tout leur soutien aux autorités centrafricaines.

Le Ministre des relations extérieures du Cameroun a informé le Comité de la décision de son gouvernement de briguer la présidence de la 79eme Assemblée générale des Nations Unies en 2024 et sollicité à cet effet l’appui des États membres de la CEEAC.

Les ministres et chefs de délégations ont tenu à exprimer leur gratitude au ministre des affaires étrangères du Burundi pour ses efforts au cours des six derniers mois ainsi qu’au chef de la diplomatie gabonaise pour

l’accueil réservé aux délégations au cours de leur séjour. La réunion s’est clôture dans un climat de parfaite entente et dans un esprit très constructif.

Les délégations sont convenues de poursuivre leurs consultations sur la date et le lieu de la tenue de la 53eme session d’UNSAC.

Les ministres et chefs de délégation ont été reçus en audience par le Président de la République gabonaise, Ali Bongo Ondimba.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.