Pierre Mamboundou : 10 ans de souvenirs et volonté de réunification

Triste souvenir ce vendredi 15 octobre pour la classe politique gabonaise. Il y a 10 ans que Pierre Mamboundou, l’opposant historique au régime d’Omar Bongo a tiré sa révérence laissant dernière un combat politique inachevé, un parti qui a volé en éclat et une famille biologique durement éplorée. 10 ans après, sa veuve, Augustine Mamboundou née Balouki veut faire renaitre l’espoir : poursuivre et pérenniser l’œuvre de son époux.

« Le 10 de Pierre », c’est sous ce label que les héritiers de Pierre Mamboundou ont décidé de commémorer le 10ème anniversaire de la disparition brutale de leur héro. Pour cette circonstance, les héritiers de celui qu’on appelait affectueusement « Tsakidi », « Djadji » ou « Pierrot » ont décidé de taire leurs égos pour se réunir et s’unir.


Dans une note de la veuve Mamboundou parvenue à la rédaction de Gabonactu.com, tous les anciens ténors de l’Union du peuple gabonais (UPG, le parti fondé par Pierre Mamboundou) ont accepté de regarder enfin dans la même direction.

Tous les présents dans la capitale participent ce jeudi à une conférence débat sur « la vie et l’œuvre politique de Pierre Mamboundou » à l’espace Nka’Ayogo à la Cité Damas. Mathieux Mboumba Nziengui, Richard Moulomba, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, David Mbadinga, Bonaventure Nzigou Manfoumbi et Jean Marie Maguena seront présents comme à l’époque où ils étaient les figures très admirées autour du géant « Pierrot ».

Objectif « refonder le parti politique qu’il a créé, en invitant toute sa famille politique au sursaut patriotique », souligne la note sortie de la résidence de Pierre Mamboundou.

10 ans après, les héritiers du président fondateur de l’UPG vont annoncer, selon la même note, la création de la Fondation Pierre Mamboundou pour la paix, l’éducation, la démocratie, la protection de l’environnement et le développement durable.

Le dernier acte sera le lancement d’une large souscription sur le plan national pour achever les travaux du mausolée Pierre Mamboundou à Ndédé où repose le leader charismatique. Les héritiers souhaitent construire en annexe du mausolée une bibliothèque et une maison d’hôtes dotées de plusieurs chambres dont les frais des nuitées permettront de pérenniser l’œuvre.

« La lutte doit continuer », insiste la veuve Mamboundou qui rêve aussi faire de Pierre Mamboundou le principal attrait touristique de la ville de Ndéndé située à plus de 500 Km de Libreville. Le clou de la commémoration du « 10 de Pierre » aura lieu à Ndéndé le 15 octobre.

Pierre Mamboundou, né le 6 novembre 1946 à Mouila dans le sud du Gabon et mort le 15 octobre 2011 à Libreville à 64 ans. Il avait fondé l’UPG (une redoutable machine politique) le 14 juillet 1989, et se présenta trois fois candidat à l’élection présidentielle.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.