Pensions vieillesses : Entre augmentation des taux de cotisations et le risque de disparition de la CNSS

Un des ateliers liées aux négociations tripartites pour valoriser la pension vieillesse en république gabonaise @ Gabonactu.com

 
Libreville, 31 octobre (Gabonactu.com) – L’expert en prévoyance sociale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Janvier Ntoutoume aurait déclaré récemment lors d’une séance de travail avec le premier ministre Emmanuel Issozé Ngondet,  que le Gabon courait le risque de voir son système de sécurité sociale s’effondrer d’ici 10 ans, si les taux de cotisations n’augmentent pas.
 
 
Selon un cadre de la CNSS, cette déclaration aux allures d’une sonnette d’alarme de l’expert, est à  l’origine  des négociations entamées lundi à la chambre de commerce de Libreville entre l’Etat, le patronat et les syndicalistes.
 
 
L’objectif essentiel visé  par ces négociations tripartite est de trouver urgemment un nouveau mécanisme pour revoir à la hausse le taux de cotisations devant garantir les pensions vieillesses  alléchantes aux retraités.
 
 
« Pour le moment c’est  2,5% qu’on prélève à l’employeur. Si on peut augmenter à 3,5 % ou 4 % cela serait tenable », s’est confié à Gabonactu.com un des négociateurs.  Le taux de cotisation de l’employé (1,5%)  devait également subir une augmentation.
 
 
Les négociations visant à revisiter le code de sécurité social, vieux de 40 ans, se poursuivront jusqu’au 10 novembre prochain, indique-t-on.
 


Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.