Paulette Missambo élue présidente de l’Union nationale après un vote compliqué

Paulette Missambo, ancienne puissante ministre sous Omar Bongo avant de basculer dans l’opposition radicale, a été élue samedi à la présidence de l’Union nationale (UN, opposition), au terme d’un congrès d’une journée tenu dans la capitale.

« La dame de fer » a triomphé sur son adversaire Paul Marie Gondjout par un point d’écart. Paulette Missambo soutenue par le lobby de son ex compagnon Casimir Oyé Mba (décédé durant la campagne électorale) a obtenu 308 voix soit 50,83% de suffrages contre 298 voix soit 49,17% pour Paul Marie Gondjout, gendre du président sortant Zacharie Myboto.


Ce score très serré montre que la victoire n’a pas été facile pour Mme Missambo. Les deux adversaires se sont surveillés comme du lait au feu.

Le vote et de dépouillement se sont déroulés quasiment sous très haute surveillance au point où le vaincu n’a pas contesté sa défaite. Au contraire, Paul Marie Gondjout a félicité le vainqueur et promis rester un militant de l’Union nationale.  

 » La campagne a été belle, rude et intense« , a avoué Mme Missambo qui a conclu  » mais elle se termine finalement comme dans une famille, la famille de l’Union nationale (…) et nous allons pouvoir continuer à travailler ensemble« .

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.