Paris dépêche une mission d’exploration dans le Woleu Ntem

Une forte délégation de diplomates français en poste à Libreville séjourne depuis mardi dans la province du Woleu Ntem où elle multiplie les rencontres avec les autorités locales et les artisans dans la perspective de la mise en place de nouveaux projets de développement dans cette province dite des trois frontières (Gabon, Cameroun et Guinée Equatoriale).

La délégation est conduite par le Premier secrétaire de l’ambassade, Henry Sokrarith. Il est accompagné de l’Attaché de défense et celui à la sécurité intérieure, Philippe-Antoine Bouquin. Dans la suite, il y a également le Conseiller de coopération et d’action culturelle, Bernard Rubi porteur d’un projet sur la formation des artisans du Gabon afin d’en faire des véritables acteurs du développement économique du pays.


La délégation a sillonné les communes de Bitam et de Minvoul après avoir rendu des visites de courtoisie au gouverneur de la province Jules Djeki. A la mairie centrale d’Oyem, Henry Sokrarith et sa suite ont été reçu par Alain Christian Pandzou, Premier Maire adjoint assurant l’intérim du Maire central empêché.

A la mairie centrale d’Oyem, Henry Sokrarith et sa suite © Gabonactu.com

Le Woleu Ntem est l’un des principaux greniers du Gabon grâce à sa production très abondante de banane et de manioc. La province est aussi réputée pour ses cultures de café, de cacao et d’hévéa.

La mission française prend fin ce vendredi. La dernière du genre remonte à l’année dernière. Elle était conduite par l’ambassadeur en personne, Philippe Autié.

Jonas Obiang


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.