Ossouka Raponda appelée à ouvrir urgemment des négociations dans les régies financières pour éviter l’hémorragie

Le Premier Ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda ©  D. R

La Fédération des collecteurs des régies financières (FECOREFI) regroupant quatre administrations (Douanes, Trésor, Impôts et hydrocarbures), a dans un communiqué appelé le Premier Ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, Chef du gouvernement sur l’impérieuse nécessité « d’écouter les partenaires sociaux et d’ouvrir rapidement le dialogue inclusif », afin d’éviter une nouvelle hémorragie dans ce secteur très sensible de l’économie du pays.


« L’indifférence du Gouvernement face à cette situation est fortement préjudiciable pour nos finances publiques, car loin de favoriser une optimisation de la collecte des deniers publics, la démobilisation et la démotivation des agents conduira inexorablement ces derniers à multiplier les comportements déviants au détriment des caisses de l’Etat », a fait savoir la FECOREFI.

Pour les régies financières, l’urgence est réelle, toutes les parties doivent s’assoir pour trouver des solutions définitives et non superficielles à l’instar de l’endettement public massif.

« Le choix de l’endettement public au lieu du renforcement des capacités opérationnelles des Administrations collectrices ne se justifie nullement au regard des potentialités de notre tissu économique », a souligné la puissante organisation syndicale des régies financières.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.