Mort par noyade à Ntoum : la police décline sa responsabilité

Le Commandement en Chef des Forces de police nationale a dans un communiqué paru jeudi 6 mai, décliné la responsabilité de ses éléments en poste à Ntoum (40 km de Libreville), sur la mort par noyade d’un présumé voleur en fuite, survenue le 29 avril dans le chef-lieu du Komo Mondah. Lecture intégrale du communiqué de la police.

« Nous constatons pour le déplorer que depuis quelques jours, les Forces de Police Nationale sont accusées d’être à l’origine de la mort par noyade d’un jeune compatriote à Ntoum.

A cet effet, les Forces de Police Nationale tiennent à apporter les précisions suivantes :


Dans la journée du jeudi 29 avril 2021 aux environs de 10h30, les éléments du Commissariat de Ntoum sont informés de la présence d’une personne recherchée depuis 3 mois pour vol, le nommé MEDANG METOULE Christ, alias « BOUKA » qui se trouvait au quartier dit « Derrière les TP ».

Immédiatement, les agents interpellateurs se sont transportés sur les lieux qui se trouvaient être le domicile de l’amie du mis en cause.

Les ayant aperçu, ce dernier a tout de suite pris la fuite et a été rattrapé quelques mètres plus loin.

A l’analyse, ces données factuelles ne rejoignent pas la réalité de l’incident malheureux de la noyade du jeune homme nommé OKE METOULE Jean Jacques, alias « DESTIN », pour lequel la Police est présentée comme responsable.

Tout en regrettant le décès de ce jeune compatriote, les Forces de Police Nationale restent disposées aux côtés des autorités judiciaires, à fournir toute information susceptible d’aider à la manifestation de la vérité.

Le Commandant en Chef des Forces de Police nationale 

Général de Division Serge Hervé Ngoma »

Gabonactu.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.