Menacés par le gouvernement, plusieurs gabonais décident de se faire vacciner

A quelques jours de l’expiration de l’ultimatum du gouvernement (15 décembre 2021), plusieurs gabonais se bousculent vers les centres de vaccination pour recevoir leur première ou 2ème dose du vaccin contre le Covid 19, selon un constat du ministère de la Santé.

Ce week-end sur l’ensemble des sites fixes et mobiles du grand Libreville, l’on pouvait observer des grands rassemblements de population qui attendaient pour certains leur première dose et pour d’autres la 2ème dose, soutient le ministère.


A Libreville, les 2 sites mobiles de vaccination de la gare routière ont enregistré plus de 520 personnes vaccinées et plus de 800 candidats à la vaccination dans le site fixe d’Angondje situé au stade de l’amitié sino-gabonais dans la commune d’Akanda.

A Port-Gentil, le site fixe du centre hospitalier régional de Ntchengué, a enregistré plus de 200 candidats. Un engouement observable également dans les villes de Franceville, Makokou, Oyem, Lambaréné, Koula-Moutou et Tchibanga ou les sites ont enregistré le triple de leur performance vaccinale habituelle.

L’objectif principal de la campagne actuelle est de vacciner 50% des cibles prioritaires. A ce jour, le taux de couverture vaccinale complète est de 15,94%, celui de la première dose est de 20,30%.

Selon une décision du gouvernement, à partir du 15 décembre 2021, les personnes non vaccinées ne pourront plus accédées dans les lieux publics sans présenter un test PCR négatif. Ce test gratuit actuellement sera payant et coutera 50.000 FCFA (résultat en une journée) pour les VIP et 20.000FCFA le test normal (résultats en 72 heures). Seules les personnes vaccinées pourront circuler assez librement.

Des syndicats et ONG contestent ces mesures jugées anticonstitutionnelles. Ils appellent à une journée ville morte dès le 15 décembre.

Le gouvernement à travers ces mesures vise une couverture vaccinale qui permettra de lever le couvre feu en vigueur de 21 heures à 5 heures du matin, les restrictions dans les transports publics …

Betines Makosso


One thought on “Menacés par le gouvernement, plusieurs gabonais décident de se faire vacciner

  1. Si je décide de me faire vacciner est-ce que on peut encore porter les masques parce que j’envoie encore des gens qui sont vacciner porter des masques alors qu’ils sont vaccinés alors que ils sont déjà vacciné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.