Libreville abritera du 1 au 3 décembre prochain la conférence internationale des barreaux

Le bâtonnier de l’ordre des avocats du Gabon, Me Lubin Ntoutoume est allé présenter mardi au Premier ministre gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda les enjeux du 35ème congrès annuel de la conférence internationale des barreaux (CIB) prévu du 1er au 3 décembre à Libreville.

« Il s’agissait pour nous de décliner le programme arrêté avec le directoire de la CIB, mais aussi échanger avec le chef du gouvernement, sur les enjeux de ce congrès pour le Gabon, et voir comment le gouvernement peut porter ce projet », a déclaré Me Ntoutoume.


Le congrès qui durera 3 jours aura pour thème central, le droit et les libertés publiques aux prises avec le covid-19.

Quelques 47 barreaux essentiellement de la zone francophone sont attendus à cette rencontre. Les enjeux pour cette organisation sont multiples, l’un des plus important est la mise en œuvre de la notion du caractère universel des droits d l’Homme en particulier.

« Il est question de démocratie, d’état de droit, de liberté publique, un enjeu de taille et également présenter notre pays comme celui qui garantit encore l’Etat de Droit sur plusieurs aspects », a précisé le Bâtonnier.

Le congrès sera précédé par les journées de formation du Centre International de Formation des Avocats Francophones (CIFAF) prévues les 29 et 30 novembre 2021.

Irina Coretta Abang Obame


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.