Les pharmacies refusent de servir les clients CNAMGS porteurs d’une ordonnance des médicaments contre le Covid 19

Plusieurs pharmacies de Libreville refusent de servir les clients de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS, l’assurance maladie obligatoire au Gabon) porteurs d’une ordonnance des médicaments utilisés dans le protocole de traitement du Covid 19.

C’est devenu quasiment systématique. Dès qu’un client présente une ordonnance contenant les produits du type Super cal zinc, Ca-C1000, Azithrin 500, Exomuc, Curam 1000, Aerus 5 mg ainsi que l’Efferalgan le pharmacien refuse de servir. Si le patient a son argent, il est rapidement servi.


L’ordonnance coûte entre 40 000 et 50 000 FCFA. Derrière l’oreille, les pharmaciens soutiennent que la demande de ces produits est devenue très forte. Beaucoup de clients viennent en pharmacie en reniflant ou en toussant. Une épidémie de grippe et de toux terrasserait de très nombreuses personnes surtout à Libreville. D’aucuns pensent qu’il s’agirait d’une nouvelle vague de Covid 19.

Selon les données officielles, du 22 au 23 décembre, 7 258 personnes ont été testées au Covid, 831 ont été positives. 28 personnes étaient hospitalisées dont 10 en réanimation.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.