Les agents de l’ANPN créent un syndicat pour défendre leur situation professionnelle et sociale

Le Syndicat national des Ecogardes du Gabon (SYNEG) a officiellement fait son entrée dans le paysage syndical gabonais samedi à Libreville pour faire évoluer positivement la situation professionnelle et sociale des agents de l’Agence nationale des parcs nationaux (l’ANPN). 

« Le SYNEG entend œuvrer pour l’amélioration véritable des conditions de vie et de travail des travailleurs de l’Agence nationale des parcs nationaux », a affirmé Sosthène Ndong Engonga, élu président de ce tout nouveau syndicat.  


La présentation au grand public a été faite par le Secrétaire général du SYNEG, Sosthène Ndong Engonga. Le syndicat est affilié et parrainé par la CGT-FL, une centrale syndicale nationale affiliée à la fédération syndicale mondiale (FSM). Il a pour slogan solidarité, force et détermination. 

Selon Sosthène Ndong Engonga, la mise en place de cette plateforme était devenue une nécessité pour le bon fonctionnement de l’ANPN. Elle permettra de valoriser la place de l’Ecogarde sous tous ses aspects au sein de l’ANPN et engager des discussions franches et sincères avec la tutelle pour une réelle et véritable prise en compte des agents. 

Le syndicat entend tout mettre en œuvre pour faire face aux interférences, les dissuasions de tout genre quel que soient les risques et les pressions. 

Eudes Rinaldy Leboukou 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.