Législatives et locales 2018 : Ali Bongo Ondimba ne boude pas sa victoire

Ike Ngouoni Ayila, porte-parole présidence de la République@Presse présidentielle

Libreville, 7 octobre (Gabonactu.com) – Le premier tour des élections jumelées, législatives et locales qui a eu lieu le 6 octobre dernier vient de consacrer une large victoire du parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir depuis 50 ans) dans la plupart des bureaux à travers le Gabon et Ali Bongo ne la boude pas.
 
Selon son porte-parole Ike Ngouoni Ayila, qui a donné une conférence de presse ’’extraordinaire’’ ce dimanche, le succès du PDG à ces deux élections est une combinaison de facteurs.
 
« Il faut reconnaître que la faiblesse de l’opposition, atomisée et divisée, notamment entre les partisans du boycott (minoritaires) et ceux qui ont participé aux élections (une majorité), n’a, il faut le reconnaître, pas été en mesure d’opposer une résistance importante », a indiqué Ike Ngouoni Ayila.
 
« Mais là n’est pas l’explication principale », estime-t-il
 
Selon lui, les raisons principales de ce plébiscite de la majorité sont à rechercher du côté de la majorité elle-même.
 
Tout d’abord, affirme-t-il, l’actuel PDG est un parti présidentiel new-look qui s’est présenté à ces scrutins. Avec des instances dirigeantes renouvelées, des candidatures renouvelées (65 % des candidats du parti au pouvoir se présentaient pour la première fois ; ce chiffre atteignant même les 82 % pour le scrutin local) ou encore un logiciel programmatique renouvelé.
 
« A cette offre politique, les Gabonais ont manifestement adhéré », affirme Ike Ngouoni Ayila tout en notant que ce qui s’apparente à un raz-de-marée au profit de la majorité est aussi le résultat d’une campagne électorale probablement mieux maîtrisée que par le passé.
 
« Au fort renouvellement des candidatures s’ajoute une campagne de grande proximité qui plus est davantage tournée vers la promotion du programme électoral du parti plutôt que vers l’invective à l’encontre de l’autre camp », affirme le porte-parole d’Ali Bongo qui fait remarquer que les candidats de la majorité ont profité de la nouvelle politique mise en œuvre par Président de la République
 
« Les Gabonais y croient et à travers leur vote, ils ont voulu envoyer un signal d’encouragement à poursuivre et approfondir les réformes.  Les électeurs ne croient que ce qu’ils voient. Depuis plusieurs mois, un vent puissant de réformes souffle sur le Gabon. Ils ont ainsi pu mesurer le changement, l’accélération dans la transformation du Gabon qui entraine à la fois des résultats rapides et des résultats durables. Les électeurs sentent le changement. Ils veulent que nous poursuivions, que nous accélérions et même que nous approfondissions ce mouvement » a asséné Ike Ngouoni.
 
Si pour les locales les jeux sont faits et donnés largement en faveur du parti démocratique gabonais, il reste cependant un deuxième tour aux législatives, le 27 octobre prochain, pour redonner un brin d’espoir à l’opposition qui souhaite forcément envoyer des représentants au Parlement.
 
Mais ce sera sans compter avec le rouleau compresseur du PDG qui ne pense pas faire des cadeaux à des amateurs politiques.
 


Précieux Koumba

Photos : Presse présidentielle


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.