Le SYNAMONP présente ses revendications à la Direction générale du CHUL

Le bureau du SYNAMONP conduit par son  Secrétaire général national, Paulin Moukagni Mapaga durant la rencontre le 7 septembre avec la Directrice général du CHUL,  Dr Marie-Thérèse Vané Ndong-Obiang et ses collaborateurs © CHUL

Le Secrétaire général national du Syndicat national des agents de la main d’œuvre non permanente (SYNAMONP), Paulin Moukagni Mapaga, qu’accompagnaient les nouveaux membres de son bureau, a présenté à la Direction générale du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), leurs revendications qui tardent à se concrétiser.

Le cahier de charges du SYNAMONP porte sur une vingtaine des points dont notamment le « renforcement des capacités du parc automobile pour le transport des personnels, la fourniture d’un certain nombre d’équipements de travail (fauteuils roulants, brancards, chariots, etc.), le versement régulier des cotisations CNSS, la fourniture régulière en eau et en médicaments et l’apurement du reste des arriérés des primes dites de quote-part ».


Sur toutes ces questions, les représentants des agents de la MONP du Chul ont convenu avec le Directeur Général que les actes déjà posés et des signaux indiquent la volonté manifeste de résoudre durablement les problèmes posés.

À l’appui de ces acquis et dispositions, Dr Marie-Thérèse Vané Ndong-Obiang n’a pas caché sa détermination à faire davantage en cas de retour à bonne fortune de la trésorerie du Chul.

Elle a invité ses partenaires à travailler sans relâche pour « éradiquer dans leurs milieux les actes de fraude et autres comportements déviants qui biaisent les objectifs de performance financière escomptés ».

Source : Chul


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.