Le RPM exige la réouverture des lieux de cultes

faustin-Bilie-Bi-Essone© D.R
 

Le Secrétaire exécutif du Rassemblement pour la Patrie et la modernité (RPM), Faustin Laurent Bilie Bi Essone, a exigé samedi dans une conférence de presse la réouverture des lieux de cultes fermés depuis le mois de mai. 

« Le RPM associe sa voix à tous ceux qui réclament l’ouverture immédiate des lieux de cultes », a affirmé M. Bi Essone.
Pour les dirigeants de ce parti, le maintien de cette mesure est un recul des libertés publiques hautement acquises par les Gabonais depuis le retour au multipartisme et un musellement des autorités religieuses.
« On observe le maintien de la fermeture des églises, des temples et des mosquées alors qu’il est possible d’adopter un protocole sanitaire à l’exemple des dispositifs spécifiques déjà observés dans d’autres secteurs d’activités. On comprend aisément ici qu’on cherche à maintenir le plus longtemps possible les religieux dans le silence », a ajouté M. Bi Essone
C’est en mai que le gouvernement a décidé fermer les lieux de cultes pour freiner la propagation du coronavirus dans le pays. La décision avait été prise pour freiner la propagation de la pandémie du Covid-19.
Malgré la tendance baissière de la courbe des contaminations, les hommes d’église n’ont toujours pas renoués avec leurs activités ecclésiastiques.
Le 30 juin dernier, le gouvernement a autorisé la réouverture des hôtels et restaurants dotés d’une terrasse. Un dispositif sanitaire d’accompagnement a été exigé pour la reprise des activités.
Actuellement, les hommes d’église attendent toujours la validation par le ministre de l’Intérieur d’un protocole sanitaire pour envisager une reprise des cultes.
 


Antoine Mayombo 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.