« Le problème n’est pas le ministère des TP, mais celui d’Ali Bongo » (Alexandre Barro Chambrier)

Le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition), Alexandre Barro Chambrier, en périple de charme dans la province du Moyen Ogooué a fustigé la dissolution du Ministère des Travaux publics (TP) le 12 septembre 2022 par le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba, qui est, selon lui, le vrai responsable de l’état « lamentable » des routes du pays.

« Le problème n’est pas le ministère des TP, mais celui d’Ali Bongo », a fait remarquer M.  Barro Chambrier, contestant au passage qu’un un ministère appelé à soutenir le développement en termes d’infrastructures ne devait pas  être supprimé.

Pour Barro Chambrier, « c’est la preuve que l’homme ne maîtrise plus rien ».


L’étape du Moyen Ogooué marque la 8ème province déjà sillonnée par le président du RPM et ses lieutenants depuis un an et demi. Pressenti candidat à l’élection présidentielle de 2023, l’homme politique s’est résolu à remobiliser les troupes, avec comme principal message, « voter pour l’opposition » aux élections générales (présidentielle, législatives et locales) prévues  l’année prochaine.

Dans le district de Makouké, à travers les villages d’Amanengone, Makouké village et Bindo; le canton Mbine par les villages Benguié, Medang Nkoghe et Nzoghe Bang avant de fouler le quartier  Adouma dans 1er  arrondissement de Lambaréné, capitale provinciale du Moyen Ogooué (centre), ville cosmopolite du pays, la délégation du RPM a présenté le bilan plus que négatif de 13 ans de magistère d’Ali Bongo.

« A un an de la fin de son second mandat, Ali Bongo n’est pas capable de faire son bilan, il doit pouvoir indiquer à combien de foyers il a permis de s’alimenter en électricité, en eau courante ou à acquérir un logement. Il doit être capable de dire combien de structures sanitaire, scolaire et de formation sont sorties de terre et fonctionnent de façon optimale », s’est indigné M. Barro Chambrier.

Camille Boussoughou


One thought on “« Le problème n’est pas le ministère des TP, mais celui d’Ali Bongo » (Alexandre Barro Chambrier)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.