Le gouvernement gabonais fini par se pencher sur la Fagaricine pour faire face au Covid- 19

Le premier ministre, Julien Nkoghe Bekale, a instruit au ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Jean de Dieu Moukagni Iwangou, de consulter  la communauté scientifique gabonaise dans l’optique d’une certification et une industrialisation de la Fagaricine afin  de faire face à la pandémie du  Covid- 19 dans le pays.
« Je suis officiellement saisi par monsieur le premier ministre Julien Nkoghe Bekale pour deux dossiers. Le premier c’est L’immunorex et le deuxième c’est la Fagaricine, je suis saisi pour me prononcer sur la pertinence de ces molécules », a déclaré  M. Moukagni Iwangou au terme d’une séance de travail.
Le ministre a indiqué qu’il va convoquer dans les tous prochains jours le comité national d’éthique et la commission scientifique pour pouvoir se prononcer sur ces molécules. Ces experts devront soumettre ces molécules à la procédure scientifique éprouvée par l’Organisation mondiale de la santé  (OMS) certifiée en la matière.
Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du comité de pilotage et de lutte contre le Coronavirus du Gabon, Dr Guy Patrick Obiang Ndong avait exhorté aux populations de ne pas consommer la Fagaricine.
I avait  indiqué  qu’à l’absence du dossier scientifique qui permet d’apprécier la guérison ou les soins apportés chez les personnes qui ont le Covid-19, la Fagaricine ne peut pas être consommée ni vendue. Aujourd’hui, les autorités gabonaises semblent faire un rétropédalage. Pour le moment les raisons de cette reconsidération de la Fagaricine restent inconnues.
A la base, la Fagaricine est une invention du chercheur gabonais, Dr Pierre Pyebi Oyoubi pour la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA. Il s’agit d’une molécule qui renferme plus de 1 600 principes actifs. La même chose pour l’immunorex inventé par le feu Pr Donatien Mavoungou.
La médicament a « un aspect purement immunostimulant, un aspect antiviral, antifongique, etc… (…), la Fagaricine reste la meilleure solution pour lutter contre un ennemi dont on ne maîtrise pas les contours », a récemment expliqué le Dr  Pyebi Oyoubi lors d’une conférence de presse.
Le Dr Pyebi Oyoubi soutient que la Fagaricine a guéri 17 personnes atteintes du Coronavirus (Covid-19) en France où il a été testé.
La Fagaricine est brevetée. Il dispose d’un brevet INPI de France, un brevet européen et un brevet mondial, avec à la clé des autorisations de mise sur le marché gabonais, camerounais, RD Congo, Comores et autres.
 

Antoine Mayombo


 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.