L’arbitre éthiopien a eu de bonnes raisons de refuser le but d’Aubameyang à Benghazi (analyse)

Un fin connaisseur du règlement de la FIFA donne raison à l’arbitre éthiopien qui a officié mercredi le match Libye – Gabon à Benghazi et incriminé par beaucoup comme la source de la déculottée du Gabon en terre libyenne.   

Voici la démonstration d’Anthony Pla sur ce fait qui s’est produit à la 63ème minute et qui a été interprété comme le tournant de la défaite du Gabon (1-2).


UNE DÉCISION QUI FAIT DÉBAT ALORS QUE L’ARBITRE A PRIS LA BONNE DÉCISION – Hier dans le match Libye v Gabon (2-1), cette décision à la 63e minute semble faire débat. Le gardien et le défenseur se percutent sur une longue ouverture. Aubamyenang récupère le ballon et en profite pour marquer mais le but a été refusé. S’il n’est pas hors-jeu et n’est pas impliqué dans le contact entre le gardien et son défenseur, la décision de refuser le but est la bonne puisqu’il commet une main lors qu’il réceptionne le ballon.

La Loi du Jeu 12 de l’IFAB (International Football Association Board dit) ⬇️

Il y a faute si un joueur:

1) touche délibérément le ballon du bras ou de la main, par exemple avec mouvement du bras ou de la main vers le ballon ;

2) touche le ballon du bras ou de la main : en ayant artificiellement augmenté la surface couverte par son corps. Il est considéré qu’un joueur a artificiellement augmenté la surface couverte par son corps lorsque la position de son bras ou de sa main n’est pas une conséquence du mouvement de son corps dans cette situation spécifique ou n’est pas justifiable par un tel mouvement. En ayant son bras ou sa main dans une telle position, le joueur prend le risque de toucher le ballon avec ces parties du corps et ainsi d’être sanctionné ;

3) marque un but: directement de la main ou du bras, même de manière accidentelle (s’applique également au gardien) ; ou bien immédiatement après que le ballon a touché son bras ou sa main, même de manière accidentelle.

La décision de l’arbitre pour le coup, est la bonne et il n’y a pas de débat. Avant de s’en prendre à l’arbitrage, certains devraient d’abord apprendre les règles et les Lois du Jeu.

Source : Internet


2 thoughts on “L’arbitre éthiopien a eu de bonnes raisons de refuser le but d’Aubameyang à Benghazi (analyse)

  1. Cette analyse est totalement fausse ! Premièrement l’image qu’il a pris pour illustrer ses dire est d’un très mauvais angle, nous tous nous avons regardé le match et si nous étions sur canal ou dans des pays développés cette action du match aurait été décripté sous tous les angles pour voir une éventuelle erreur mais elas .

  2. La foutaise que tu parles donc PEA a touché l’un des joueurs de la Libye? Il n’est pas hors jeu du part et comment fait-il faute s’il n’est pas en contact du ballon? Tu racontes la boue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.