La démission de Nzouba Ndama est la conséquence du refus du dialogue inclusif (Mouang Mbading)

 Victor Mouang Mbading, président du MESP @ Gabonactu.com

 

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le président du Mouvement pour l’émancipation socialiste du peuple (MESP), Victor Mouang Mbading, réagissant à la démission du président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, a soutenu que « c’est la conséquence du refus du dialogue inclusif et sans tabou » réclamé par l’opposition.


 

 

« Le pays vit une crise qu’on n’a pas pu régler à cause de l’entêtement du pouvoir en place à rejeter le dialogue inclusif et sans tabou qui était attendu par le peuple gabonais, l’opposition et la communauté internationale », a schématisé l’opposant interviewé par un reporter de Gabonactu.com.

 

« Voilà pourquoi je dirai, qui sème le vent, récolte la tempête », a-t-il dit. « C’est ce que connait le pouvoir actuel », s’est il réjouit.

 

« La démission du président Nzouba de l’Assemblée nationale est la manifestation de cette crise. Et nous nous réjouissons. C’est une bonne nouvelle pour la démocratie au Gabon », a-t-il poursuit.

 

Jeudi, le président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama a annoncé au cours d’une séance plénière qu’il remettait son mandat de président de l’institution à ses collègues. Il reste cependant député puisqu’il n’a pas officiellement démissionné du PDG.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.