La COSYGA menace d’entrer en grève le 23 décembre 2021

Le SG de la COSYGA, Philippe Djoula © D.R

La Confédération syndicale gabonaise (COSYGA), la première  organisation des travailleurs gabonais, a déposé un préavis de grève de 10 jours à la table du Premier Ministre, patronne de l’administration publique,  Rose Christiane Ossouka Raponda pour exiger l’annulation  de l’arrêté N¨559/PM du 25 novembre 2021 portant sur des nouvelles restrictions contre le Covid-19, jugées trop « déshumanisantes »  ayant pris effet le 15 décembre courant.

« Nous pensons que cet arrêté d’une part, précarisera encore plus le travailleur gabonais lorsque l’on sait également que dès le 1er janvier 2022 la nouvelle imposition IRPP rentrera en vigueur, et d’autre part, créera encore un appauvrissement des populations gabonaises dans son ensemble sans mesures d’accompagnement », relève le préavis de grève signé de Philippe Djoula, Secrétaire général de la COSYGA.


Dans le préavis de grève qui expirera le 23 décembre prochain, la COSYGA réclame la fin de la vaccination obligatoire contre le Covid-19 et la gratuité du test PCR qui peut aussi être pris en charge par l’employeur. Elle revendique aussi l’augmentation des salaires et du SMIG à 200 000FCFA, l’ouverture des négociations sur les conventions collectives et la non application du nouvel IRPP.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.