La CEEAC amorce sa dernière ligne droite vers sa renaissance

Siège de la CEEAC à Libreville © Gabonactu.com

La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) est sur le point de renaître après plusieurs années de léthargie.

Mardi, les ministres des Affaires étrangères des 11 Etats membres de la communauté ont noté avec satisfaction que les réformes initiées depuis plusieurs années aboutiront dès fin juillet par la mise en place des nouvelles institutions dirigées par des personnalités nouvelles dont la mission fondamentale sera de booster l’intégration régionale qui a accumulé un retard énorme par rapport à d’autres régions.
Selon un communiqué publié à l’issue de la réunion de mardi dirigée par visioconférence par le ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain Claude Bilie By Nze, huit pays sur onze ont ratifié le Traité révisé de la communauté. Le quorum est largement atteint pour l’entrée en vigueur du nouveau traité.
La principale innovation majeure de ce nouveau traité c’est la dissolution du Secrétariat général de l’institution qui deviendra « La Commission de la CEEAC ». Le Secrétaire général sera remplacé par le Président de la Commission. Celui-ci sera secondé par un Vice-Président.
L’institution comptera 5 commissaires dont chacun s’occupera d’un volet précis.

Alain Claude Bilie By Nze, ministre gabonais des Affaires étrangères est l'une des chevilles ouvrières de la réforme de la CEEAC Siège de la CEEAC à Libreville © Gabonactu.com
Alain Claude Bilie By Nze, ministre gabonais des Affaires étrangères est l’une des chevilles ouvrières de la réforme de la CEEAC Siège de la CEEAC à Libreville © Gabonactu.com

Outre le traité, la réunion de mardi a noté que 7 pays sur 11 ont répondu au critère d’apurement de 40% de leurs arriérées de cotisations statutaires. Seuls ces pays sont autorisés à soumettre des candidats aux différents postes créés.
A propos des candidatures aux postes de la commission, seuls les 7 pays à jour de leurs cotisations occuperont les postes à pouvoir à savoir un poste de président, un vice-président et 5 commissaires.
« Le Conseil a donné mandat au président de mener des consultations pour proposer de la répartition des postes, une proposition qui sera examinée au cours de la 12è session extraordinaire du conseil des ministres qui se tiendra le 26 juillet 2020 », lit-on dans le communiqué.
Soucieux d’aller très vite, le conseil a adopté le chronogramme suivant :


  • Réunion de la Commission consultative (du 23 au 25 juillet 2020)
  • Conseil des Ministres (le 27 juillet 2020)
  • Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEEAC (le 30 juillet 2020).
  • Le mois d’août 2020 sera consacré à la préparation des dossiers de passation de service, à l’arrivée à Libreville des commissaires.
  • L’entrée en fonction des nouveaux dirigeants de la Commission étant prévue pour le 1er septembre 2020

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.