PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Julien Nkoghe Békalé ni en fuite ni recherché, selon ses proches

Julien Nkoghe Békalé ni en fuite ni recherché, selon ses proches

Julien Nkoghe Békalé, ancien Premier ministre © Infos Gabon

Le samedi 26 septembre, l’ancien Premier ministre, Julien Nkoghe Békalé, remercié le 16 juillet dernier a fait sa toute première parution publique avec prise de parole dans son fief de Ntoum à une quarantaine de kilomètres de Libreville.

Nkoghe Békalé a fait cette sortie à l’occasion de la rentrée politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), la formation dont il est l’un des cadres. C’était en présence des hiérarques du parti de la province de l’Estuaire dont un autre ancien Premier ministre Paul Biyoghe Mba, du Secrétaire national pour l’Estuaire, Augustin Ndong Mba, du Secrétaire provincial pour l’Estuaire, Christophe Nzé Mba et de la ministre Camélia Ntoutoume Obame ép. Leclercq, la nouvelle coqueluche politique du coin.


Une semaine auparavant, des folles rumeurs, des infox ou fake news savamment distillées sur les réseaux sociaux ont annoncé l’interpellation de celui qui a dirigé le gouvernement gabonais durant 18 mois de janvier 2019 à juillet dernier. D’autres ont plutôt annoncé avec fracas sa fuite vers Bongoville dans le département de Djouori-Agnili chez sa belle-famille.

Les auteurs de ces rumeurs ont allègrement soutenu que Julien Nkoghe Békalé était rattrapé par son passé en qualité de ministre du Pétrole (2011-2012) où un trou de 20 milliards de FCFA aurait été constaté par la Cour des comptes.

« Non, le député du 1er arrondissement de la commune de Ntoum n’a pas été interpellé et placé en garde à vue à la DGCISM. Non, il n’est pas en fuite à Bongoville dans la Djouori-Agnili chez sa belle-famille », a démenti un de ses proches dans un entretien privé avec un journaliste de la rédaction de Gabonactu.com

« On ne sait pas qui a engendré ces rumeurs, mais ces derniers jours, l’opinion a reçu en pleine poire tous les ingrédients de la désinformation », a poursuit la source plutôt en colère contre les auteurs de ces « rumeurs distillées pour nuire à la dignité et à l’honorabilité de l’ancien chef du Gouvernement ».

Julien Nkoghe Békalé lui-même ne s’est pas attarder sur ces élucubrations de ses détracteurs. Dans ses premiers propos devant les militants PDG de Ntoum, a adressé ses remerciements au Président Ali Bongo Ondimba -pour lequel il a, du reste, demandé une standing ovation – pour la confiance témoignée en sa personne par sa nomination aux hautes et exaltantes fonctions de Premier ministre, Chef du Gouvernement.

L’ancien Premier ministre a dit se réjouir également de la nomination de sa ”soeur” Rose-Christiane Ossouka Raponda comme chef du Gouvernement et a souhaité à celle-ci ”bon vent et plein succès dans ses nouvelles fonctions” avant de se réjouir également de la nomination d’une ”fille de Ntoum” dans le Gouvernement actuel. Il s’agit de Camélia Ntoutoume Obame ép. Leclercq, ministre déléguée à l’Education nationale.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort