Gabon : un vieux village transformé en cité moderne grâce à l’argent du manganèse

Le village Biniomi, dans le département de la Mpassa (province du Haut Ogooué), un ancien amas de taudis où vivotaient plusieurs citoyens gabonais vient d’être transformé en cité moderne par une compagnie qui exploite le manganèse dans les environs.

Le bienfaiteur s’appelle Nouvelle Gabon Mining. Cette société exploite dans la région un riche gisement de manganèse. Elle a transformé le village en cité moderne dans le cadre de la responsabilité sociale des entreprises.


Pour ce relooking, Nouvelle Gabon Mining a investi la coquette somme d’un milliard de FCFA. L’argent a permis de construire une quarantaine de maisons d’habitation, un dispensaire, un marché, deux églises, des lavoirs, des toilettes publiques et bien d’autres commodités sans oublier les travaux d’assainissement.

Les habitants de Biniomi auront un accès facile à l’eau et à l’électricité. Internet est déjà disponible dans le village qui devient un modèle dans le pays.

Une cérémonie officielle a été présidée ce jeudi par le Premier Ministre Chef du Gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda pour l’inauguration du nouveau village dont les travaux de construction ont duré 2 ans.

Vue partielle du village

Dans son discours de circonstance le Ministre des Mines, Vincent de Paul Massassa a insisté sur la détermination de l’Etat de faire de Binioni un point de départ pour la modernisation de tous les villages situés à proximité des zones d’exploitation minière sur toute l’étendue du territoire national.

Rose Christiane Ossouka Raponda a pour sa part salué la vision du président Ali Bongo Ondimba qui encourage les entreprises extractives à marquer positivement leur présence auprès des communautés locales par des actions de développement durable en leur faveur.

La Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda lors de l’inauguration

Le Gabon discute à l’Afrique du sud le rang de 1er producteur mondial de manganèse. COMILOG (France) est le plus ancien producteur de manganèse suivi de Nouvelle Gabon Mining (Inde) et de CICMHZ (Chine) qui est basé à Ndjolé dans le Moyen Ogooué.

Le Gabon table sur une production de 11 millions de tonnes de manganèse d’ici 2030.

Carl Nsitou


5 thoughts on “Gabon : un vieux village transformé en cité moderne grâce à l’argent du manganèse

  1. OK mais que faut CICMHZ A Ndjolé pour ses employés a part la qualification de Main d’œuvre pour la majorité même si tu a une formation et tes diplômes et les minables salaires qui difficilement atteignent 200000 fcfa avec toute la souffrance nuit et jour
    QUE FAIT LES AUTORITÉS DE LA PROVINCE DU MOYEN OGOOUE VOUS NE DIREZ PAS QUE VOUS NE CONNAISSEZ PAS CETTE SOCIÉTÉ CHINOISE PLUSQUE VOUS EN PARLER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.