Gabon : trois gendarmes présumés ripoux en prison pour vol d’un coffre-fort

Trois gendarmes ripoux ont été placés sous mandat de dépôt le 02 décembre courant pour vol en bande organisé d’un  coffre-fort appartenant au Magasin CKDO, mitoyen de la station d’essence  Pétro Gabon d’Owendo, ville côtière voisine de Libreville.

Selon le quotidien progouvernemental ‘’L’Union’’, il s’agit notamment du commandant  de brigade de gendarmerie de Ntoum,  l’adjudant-chef major Yannick Quanquina Pity plus connu sous le nom de « Justice », de  l’adjudant Alban Niel Maganga alias  « Pekino » et  de Mike, agent à la Direction générale de recherches (DGR).

Ces agents supposé ripoux auraient tendu un guet-apens à six jeunes gabonais, auteurs du cambriolage dans ce grand Magasin le 03 octobre dernier. Ils auraient arraché le coffre-fort aux premiers voleurs.


Après une courte cavale, les premiers présumés voleurs ont été arrêtés avant d’avouer les faits en accusant aussi sans détour leurs bourreaux.

« J’ai fui en possession du butin dans la nuit du 3 octobre et nous sommes tombés dans une embuscade tendue par le commandant de brigade de Ntoum et son agent Mike au quartier Damas. Ils ont emporté le coffre-fort et simulé l’arrestation du chauffeur du véhicule dans lequel nous nous trouvions. C’était Gaby, l’homme de main du commandant. C’est au domicile des parents de Mike à Sibang 3 que le coffre a été ouvert et le partage s’est effectué entre les gendarmes et d’autres personnes », a insinué lors de l’interrogatoire Brice Beka B’Essone, un des cambrioleurs.

Devant la gravité de ces aveux,  l’interpellation de l’adjudant-chef major Yannick Quanquina Pity, de l’adjudant Alban Niel Maganga a été actée, même si ces derniers ont  nié les faits. En attendant leur procès, le parquet de Libreville a ouvert une enquête, indique-t-on.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.