Gabon : les enseignants appelés à boycotter les examens du BEPC et du Bac pour exiger la libération du syndicaliste Jean Rémy Yama

Le Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC) et la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (CONASYSED) ont dans une déclaration conjointe appelé tous les enseignants  du Gabon de boycotter les examens du BEPC et Baccalauréat prévus se dérouler au mois de juin prochain pour exiger la libération sans condition de  Jean Rémy Yama, président du SNEC, incarcéré selon eux injustement depuis le 2 mars 2022 à la prison centrale de Libreville.

« Boycottez ces examens en refusant d’y  participer individuellement  et/ou collectivement ; le SNEC et la CONSYSED en ce qui les concerne sont tenus de faire respecter cet appel au boycott. Chers enseignants, ce sacrifice que chacun de vous consentira de faire constituera un levier de pression considérable pour la mise en liberté de votre collègue Jean Rémy Yama », a lancé  Roger Ondo Abessolo, vice-président Dynamique unitaire (DU), puissante confédération syndicale de l’administration publique dont le détenu est aussi leader.

L’universitaire est poursuivi pour des faits supposés d’abus de confiance dans une affaire de construction de logements pour les enseignants. Pour enseignants, Jean Rémy Yama est incarcéré pour ses opinions.


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.