Gabon : le forum national sur le conflit Homme/faune toujours attendu au grand dam des populations victimes

Le forum national sur le conflit Homme/faune, prévu se tenir au mois d’août à Libreville pour trouver des solutions idoines sur ce phonème grandissant dans le pays, est toujours attendu par les populations victimes.    

Ledit Forum devait découler des concertations nationales sur la problématique du conflit Homme/faune, initiées par le gouvernement au mois de juin et juillet 2021 dans les neuf provinces du pays. Le Ministre Délégué aux Eaux et Forêts, Charles Mve Ella avait fait le tour des provinces pour recueillir les préoccupations des communautés victimes.

Agacées par la destruction récurrente de leurs plantations par les éléphants, les populations de Makokou, dans la province de l’Ogooué Ivindo ont à nouveau  initié le 15 novembre une marche pacifique pour se faire entendre.


Celles-ci exigent des indemnisations et les battues administratives pour diminuer la surpopulation des éléphants. Le Gabon compte une forte population des éléphants de forêt oscillant autour de 45 000 à 50 000 têtes, plus de la moitié de l’effectif global répertorié  dans le continent africain.

Suite à la destruction récurrente  des cultures vivrières et des agressions corporelles par les éléphants, les populations gabonaises ont porté plus de 8374 plaintes des victimes en 2015 au Ministère des Eaux et Forêt.

Les attaques de ces  pachydermes auraient  occasionné une dizaine des décès entre 2020 et 2021 à travers le pays.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.