Gabon: l’appel à la paix des Braves approuvé par le CND

Le président du CND, Me Séraphin Ndaot Rembogo clôturant les travaux de la 1ère session ordinaire du CND le 26 mars à Libreville © Sonapresse

L’appel à la paix des Braves, initiative visant à décrisper le climat politique et socio-économique du Gabon lancée par Guy Christian Mavioga, Secrétaire général exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC, majorité), le 22 février 2021,  a été approuvée par le Conseil national de la Démocratie (CND), par un vote  majoritaire de 73, 23%.

Les travaux de la première session ordinaire du CND pour 2021 tenus du 17 au 26 mars, ont consacré une bonne place à l’initiative ‘’l’appel à la paix des Braves’’. Les 71 conseillers membres présents lors de la séance plénière ont voté. L’appel à la paix des Braves l’a emporté avec 52 voix. 13 membres ont voté contre et 6 autres se sont abstenus, soit un pourcentage de 73, 23 %.


« Je remercie hautement notre collègue, le président du BDC, bien inspiré, il a su, avec talent et allant, magnifiquement traduire, avec le thème qu’il a suscité, les vives préoccupations moment, et, rallié, les suffrages des conseillers, malgré le scepticisme ambiant », s’est réjoui le président du CND, Me Séraphin Ndaot Rembogo, clôturant les travaux de la session ordinaire de l’institution.

Pour le CND, cette initiative revêt le caractère important d’action coordonnée portant sur « l’encrage progressif de la démocratie dans nos mœurs politiques ». Il s’agit selon cette institution d’une exigence incontournable.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.