Femmes médiatrices dans la résolution des conflits : l’implication active de l’ONG Malachie

La présidente de l’ONG Malachie, Pépécy Ogouliguendé (droite) posant pour la posterité avec d’autres femmes leaders à Kinshasa le 26 janvier  © D.R

La Présidente de l’ONG Malachie, Pépécy Ogoouliguendé, par ailleurs Coordonnatrice de la Plate-forme Gabon Groupe Résolution 1325 et point focal Copac Gabon, participe activement du 24 au 27 janvier 2022 à Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC), aux côtés d’autres femmes leaders, à la formation des Femmes médiatrices dans la résolution des conflits.

Ce renforcement des capacités vise à outiller davantage ces femmes qui constituent  un panel de haut niveau destiné à accompagner le Président congolais, Étienne Tshisekedi dans son mandat  de Président en exerce de la CEAAC.


Les femmes ont choisi de jouer un rôle dans le processus de consolidation de la paix, tant au niveau local, national, régional et continental. Elles veulent contribuer à la suppression des conflits en Afrique en s’impliquant aux différentes tables des médiations. C’est pourquoi, dans le cadre de la mise en œuvre de l’ambition de faire taire les armes à feu en Afrique, il s’avère nécessaire de l’implication des femmes dans les initiatives de médiation sur le continent.

Ce programme fait suite au Forum Régional sur l’implication des Femmes dans les processus de Paix et Sécurité en Afrique Centrale et le Segment des Experts de la Réunion des Ministres du Genre et la Promotion de la Mise en œuvre de la Résolution 1325 Femmes, Paix et Sécurité organisés par la CEEAC en décembre 2021 en République Démocratique du Congo et République du Congo.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.