Faux et usage de faux:  5 ans de prison ferme requis contre Brice Laccruche Alhianga

Le Ministère public a requis contre Brice Lacchruche Alihanga, ancien tout puissant Directeur de cabinet du Président Ali Bongo Ondimba, ce mardi 26 octobre 2021 lors d’un procès en appel, 5 ans de prison ferme et une amende de 5 millions de FCFA, pour faux et usage de faux.

Me Jean Paul Moumbembe et Me Anges Kevin Nzingou, tous deux avocats du prévenu ont plaidé pour une peine avec sursis, « considérant que leur client avait fait son mea culpa ».

Le verdict de cette affaire aux contours, dit-on, politiques selon ses avocats, est attendu le 29 octobre 2021.


Laccruche Alihanga est poursuivi par le Ministère public pour avoir courant 2004, 2010 et 2012, dit-on, usé de moyens frauduleux pour se faire indûment délivrer des documents administratifs dont le certificat de nationalité.

Il est par ailleurs en détention préventive à la prison centrale de Libreville depuis 22 mois pour des faits supposés de détournement des deniers publics et de blanchiment d’argent,  non encore éludés jusqu’ici par la justice.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.