Entretien des stades : Franck Nguéma conspué par des internautes

Le ministre gabonais des Sports, Franck Nguéma est conspué par des internautes mécontents d’une publication du ministre tentant de prouver que les stades de football de Libreville sont super bien entretenus alors qu’un reportage du média français France 24 a démontré le contraire.

22 heures après la publication illustrée du ministre sur sa page Facebook, le post (encore visible) a enregistré 1 000 commentaires tous quasiment hostiles, négatifs et parfois désobligeant contre le ministre accusé de mentir ou tenter de faire vibrer la fibre patriotique alors que la vérité saute aux yeux.


Partagé 240 fois, la publication du ministre a enregistré 696 mentions j’aime ou triste.

Dans un reportage sur l’avenir des stades construits pour les CAN 2012 co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale, France 24 a présenté des stades délaissés, des pelouses envahies par l’herbe, des cabines de presse en lambeau… bref des investissements qui ont coûté plusieurs milliards de FCFA en ruine.

C’est notamment le cas du stade de l’Amitié d’Angondjè et le stade Omnisports de Libreville dont les travaux de rénovation en profondeur ont complètement échoué, selon plusieurs sources.

Entre 2012 et 2017, le Gabon a sorti de terre 4 stades neufs tous construits par la Chine. Il s’agit du stade de l’amitié sinogabonaise d’Angondjè (Nord de Libreville), le stade rénovation de Franceville, le stade de Port-Gentil et le stade d’Oyem.

Actuellement, seul le stade de Franceville est homologué par la FIFA pour accueillir des compétitions. Tous les autres stades sont dans un état piteux. Celui d’Oyem a même été victime d’un pillage et d’une tentative d’incendie.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.