Emmanuel Nze Bekalé découvre les privilèges et les contraintes de la Cour constitutionnelle

Nommé récemment membre de la Cour constitutionnelle en remplacement d’Hervé Moutsinga, décédé le 2 février, Emmanuel Nze Bekalé, 75 ans, a officiellement prêté serment ce jeudi devant le chef de l’Etat qui a accepté son serment.

Le nouveau juge constitutionnel a prêté serment devant le chef de l’Etat en présence des présidents des institutions constitutionnelles, du Premier ministre Chef du gouvernement et des Représentants des confessions religieuses.


« Le collège prévu à l’article 90 de la Constitution prend acte de votre serment, vous adresse ses chaleureuses félicitations, vous renvoie à l’exercice de votre fonction », a répondu Ali Bongo Ondimba.

Emmanuel Nze Bekalé devient l’un des 9 membres de cette institution qui occupe une place prépondérante dans la vie de la nation.

Les membres de la Cour constitutionnelle sont nommés pour un mandat unique de 9 ans non renouvelable. Ils jouissent d’un grand prestige social.

Né en février 1946 à Libreville, Emmanuel Nze Bekale est un haut fonctionnaire gabonais qui a occupé des hautes fonctions dans l’administration et au sein du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Il a été l’une des personnalités remarquables sous Omar Bongo Ondimba.

Avant sa nomination à la Cour constitutionnelle, il était sénateur du département du Komo-Mondah. Son unique mandat prendra fin en 2030. Il aura alors 84 ans.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.